Google pourrait commercialiser ses propres forfaits de téléphonie mobile

Google pourrait commercialiser ses propres forfaits de téléphonie mobile

Après le moteur de recherche et le système d’exploitation Android, on apprend que Google pourrait devenir opérateur MVNO et aurait signé des accords avec des opérateurs américains.

Publié le 22 janvier 2015 - 14:48 par François Giraud

Google pourrait devenir un opérateur mobile aux Etats-Unis

Diverses sources proches du dossier indiquent que le géant du Web serait en train de signer des accords avec les opérateurs américains Sprint et T-Mobile afin de proposer ses propres forfaits mobiles aux USA. Le Wall Street Journal confirme ces rumeurs. Google dispose actuellement du système d’exploitation pour smartphones le plus développé, à savoir Android qui est installé sur 80% des terminaux mobiles, ce qui représente une part de marché conséquente. Il pourrait, en toute logique proposer des forfaits mobiles sur les smartphones équipés de son OS mobile.

Google pourrait devenir un opérateur virtuel

T-Mobile, filiale de Deutsche Telecom et Sprint qui appartient au groupe Softbank pourraient proposer leurs réseaux à Google. Le marché américain est dominé par Sprint, T-Mobile, Verizon et AT&T. Google pourrait donc se diversifier davantage et devenir MVNO, c’est-à-dire un opérateur virtuel. Google aurait d’ailleurs approché Sprint il y a dix-huit mois. Les sources proches du dossier indiquent que l’arrivée de Google sur le marché mobile américain pour faire chuter rapidement les prix des forfaits et améliorer les débits. D’autant plus que le géant du Web serait un opérateur virtuel différent des autres, car il serait le seul à être à la fois opérateur mobile et possède un OS mobile populaire et le premier moteur de recherche mondial.

Google Loon & Cnes

Publicité

Le projet Loon pourrait permettre à Google d’obtenir des fréquences

Google verrait encore plus loin et aurait pour projet d’apporter Internet au plus grand nombre de personnes. Reuters a indiqué que Google avait révélé hier, une demande auprès de la FCC pour favoriser et pouvoir fournir un accès à Internet sans fil. Google travaille également sur l’apport d’Internet au monde entier, notamment dans les zones les plus reculés avec son projet Loon ainsi que des drones à haute altitude.

Le groupe prévoyait de louer ses ballons stratosphériques à des opérateurs de télécommunications, mais pourrait se réserver certaines fréquences ou en trouver plus facilement. Rappelons que Google est déjà présent dans le domaine de la fibre optique avec Google Fiber, limité actuellement à quelques villes aux Etats-Unis. Le groupe a pour objectif de proposer un accès à très haut début, jusqu’à 1 000 Mbps.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *