Google pourrait devenir un MVNO et offrir le roaming

Google pourrait devenir un MVNO et offrir le roaming

Après le moteur de recherche et le système d’exploitation Android, on apprend que Google pourrait devenir opérateur MVNO. Il négocierait avec Hutchison Whampoa, propriétaire de Three.

Publié le 8 avril 2015 - 8:42 par François Giraud

Google serait en négociation avec l’opérateur Three

L’objectif de Google serait, selon diverses sources, de proposer une offre de téléphonie mobile et d’offrir les frais de roaming, ces surcoûts appliqués par les opérateurs lorsque l’on utilise son smartphone à l’étranger. Afin de supprimer ces frais d’itinérance, Google négocierait avec l’opérateur Three afin de louer son réseau dans divers pays dont l’Irlande, l’Italie, le Royaume-Uni ainsi que d’autres pays où la filiale Three d’Hutchison Whampoa est implantée.

Les Américains pourraient bénéficier du roaming gratuit

Si Google devient un MVNO à part entière et valide ses négociations, il pourrait proposer aux Américains la possibilité de téléphoner de l’étranger sans payer de frais supplémentaires liés à l’itinérance. Rappelons que les frais de roaming rapportent beaucoup d’argent aux opérateurs de téléphonie mobile et qu’une telle offre proposée par Google pourrait venir déranger les opérateurs et « sabrer » leurs offres. Le géant du Web pourrait proposer une offre mobile comportant des appels vocaux, des messages textes (SMS), une enveloppe Data pour naviguer sur la Toile et le roaming gratuit à l’étranger.

google

Publicité

Une offre mobile qui ne devrait pas arriver en Europe

Le groupe ne devrait cependant pas proposer pour le moment d’offre mobile en dehors des USA, pour la simple et bonne raison que ce marché est déjà très concurrentiel en Europe et que des offres similaires sont en train de se mettre en place. Google travaille également sur son propre réseau de fibre optique pour proposer le très haut débit au sein des villes ne disposant pas d’infrastructures adéquates indique The Telegraph. Selon ce site, Google serait en train de négocier avec des partenaires américains mais également étrangers et l’idée de supprimer les surcoûts liés à l’itinérance (roaming) serait en train d’avancer à grands pas. Pour arriver à ses fins, le groupe pourrait tout simplement créer sa propre plateforme.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *