Les publicités trop intrusives sur mobile vont être sanctionnées par Google

Google vient de décider de partir à la chasse aux publicités trop intrusives sur mobiles. A compter du 10 janvier 2017, les formats interstitiels, un format publicitaire lié aux supports digitaux, seront sanctionnés par le géant du Web, jugés trop intrusifs. Les sites qui utilisent ces formats empêchent une bonne navigation des mobinautes et seront rétrogradés au sein du moteur de recherche de Google.

nl1422-image-google1

Trois types de formats interstitiels seront concernés

Google a ciblé trois types de formats interstitiels. Ceux qui empêchent d’accéder aux contenus situés sous la ligne de flottaison, les pop-up qui s’affichant lorsque l’on entre sur un site ou lorsque l’on change de page, ainsi que les interstitiels que le mobinaute doit fermer pour accéder à son contenu, souvent à l’aide d’une petite croix positionnée en haut à gauche ou à droite de la page visualisée. Des exceptions seront tolérées, notamment les interstitiels répondant à une obligation légale, demandant par exemple l’âge du mobinaute pour accéder à certains contenus. Les interstitiels qui affichent une page de connexion ainsi que ceux qui disposeront d’une bannière acceptable seront également tolérés. Les annonceurs et éditeurs de contenus disposent donc de quelques mois pour modifier trouver une alternative à ces trois types d’interstitiels jugés trop intrusifs par Google.

Certains interstitiels sont jugés de nuisibles par Google, qui souhaite faire le ménage sur le Web. La firme de Mountain View va donc modifier son algorithme afin que ce dernier rejette les sites proposant des publicités trop intrusives pour le mobinaute. Les sites en question auront une sanction immédiate et sans appel, ils seront rétrogradés au sein du moteur de recherche. Un impact important pour certains sites en matière de référencement et de trafic. Google a également annoncé qu’il allait retirer son label « mobile friendly » en raison d’un fort taux d’adoption d’environ 85%, deux ans après sa mise en place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here