Google veut anéantir le piratage en ligne

Google veut anéantir le piratage en ligne

Google, Microsoft et cinq autres sociétés viennent de mettre en place un code de déontologie ayant pour objectif d’éliminer les publicités proposant du piratage ou de la contrefaçon. Les sites proposant des biens contrefaits et ceux encourageant le piratage se verront « couper les vivres ».

Publié le 17 juillet 2013 - 10:46 par La rédaction

Les entreprises Google, Microsoft, Yahoo!, AOL, 24/7 Media, SpotXchange, Adtegrity et Condé Nast sont les précurseurs de ce code de conduite pour leurs réseaux publicitaires. L’initiative s’inscrit dans le cadre d’un décret présidentiel de Barack Obama ordonnant la mise en place de systèmes combattant les menaces. Ce code de bonne conduite ne s’applique qu’aux régies publicitaires américaines. Les sociétés ont le soutien de l’Interactive Adversiting Bureau qui réunit les acteurs de la publicité en ligne. Cet engagement permettra de réduire les flux de recettes publicitaires des sites menaçants. La firme de Moutain View précise qu’elle a déjà supprimé la diffusion de publicité en 2012 de 46000 sites pour violation de droits d’auteur et plus de 82000 comptes auraient été fermés pour avoir proposé de la publicité de biens contrefaits.

La Maison Blanche approuve cette charte de bonnes pratiques

Google s’apprête à bloquer l’affichage des publicités Adsense sur les sites qualifiés de malveillants ou de menaçants avec pour principal objectif d’empêcher les gestionnaires de sites favorisant le piratage de vivre de leurs activités illégales. La Maison Blanche a approuvé la signature de cette charte de bonnes pratiques : « Nous pensons qu’il s’agit d’une étape positive et que ces efforts peuvent avoir un impact significatif sur la réduction du piratage et la contrefaçon en ligne ».

Publicité

Ailleurs sur le web