Guerre des brevets : Apple gagne une victoire contre Samsung

Guerre des brevets : Apple gagne une victoire contre Samsung

Dans la guerre des brevets qui oppose le géant sud-coréen Samsung à Apple, la marque à la Pomme vient de remporter une victoire.

Publié le 19 septembre 2015 - 9:05 par François Giraud

Brevets : Samsung pourrait devoir modifier certaines fonctions de ses smartphones

Le géant sud-coréen Samsung pourrait être contraint par une décision de justice, de devoir modifier certaines fonctionnalités de ses smartphones. Dans la bataille qui oppose le groupe Samsung à Apple, la firme de Cupertino vient de remporter une victoire face au géant sud-coréen. Ce dernier a été accusé par la marque à la Pomme de violation de divers brevets, notamment sur des fonctionnalités de « glisser pour déverrouiller » ou de correction automatique.

Ce jeudi 17 septembre 2015, Apple vient de remporter une bataille contre son grand rival Samsung devant les tribunaux. le verdict vient d’être prononcé et a donné raison à Apple qui voulait obtenir une injonction pour faire interdire la commercialisation et l’importation de certains smartphones de Samsung qui aurait violé des brevets. Jusqu’à présent, cette demande avait été refusée par la juge fédéral Lucy Koh, en charge de ce dossier depuis des années. Cette dernière ne souhaitait pas la mise en place d’une injonction à l’encontre du géant sud-coréen. En mai 2014, Samsung avait été reconnu coupable de violation de brevets et condamné à verser la somme de 120 millions de dollars à Apple, qui de son côté demandait deux milliards de dollars de dommages et intérêts.

Apple vs Samsung 600 px

Publicité

L’affaire a été ensuite protée devant la Cour d’appel qui a décidé d’un tout autre sort pour Samsung. L’injonction que le groupe de Tim Cook vient d’obtenir ce jeudi 17 septembre n’aura cependant pas un impact trop fort sur Samsung car les modèles de smartphones concernés sont d’anciens modèles, mais populaires aux USA et le groupe peut continuer à vendre ces modèles s’il retire les fonctionnalités concernées. Les neuf modèles en cause sont les smartphones Admire, Galaxy Nexus, Galaxy Note, Galaxy Note II, Galaxy S II, Galaxy S II Epic 4G Touch, Galaxy S II Skyrocket, Galaxy S III et Stratosphere.



Ailleurs sur le web


One Comment

  1. Jean-Mouloud

    19 septembre 2015 at 11 h 34 min

    La blague !
    En plus d’être contestable (ce que
    Samsung va sûrement faire), c’est complètement inutile… les téléphones vieux de 4 ans ils ne se vendent plus que dans le tiers monde, où cette décision ne s’applique pas. Ça valait le coup ce procès !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *