Guerre des brevets: Samsung condamné à verser 119,6 millions de dollars va faire appel

Guerre des brevets: Samsung condamné à verser 119,6 millions de dollars va faire appel

Dans la guerre des brevets qui oppose Samsung à Apple, le géant Sud-Coréen vient d’être condamné à verser la somme de 119 millions de dollars à la marque à la Pomme soit environ 10% du montant que réclamait Apple.

Publié le 3 mai 2014 - 12:05 par François Giraud

Dans la guerre des brevets qui oppose Apple à Samsung, la marque à la Pomme a demandé 2,191 milliards de dollars de dommages et intérêts au géant sud-coréen pour la violation présumée de cinq brevets. Un montant que Samsung estime démentiel. Ce dernier conteste la méthode utilisée par Apple pour calculer les dommages correspondant à cette éventuelle violation de brevets. Apple demande plus de 2 milliards de dollars de dommages car il estime que la violation des brevets en cause a été effectuée à l’époque ou le groupe a connu une augmentation rapide et importante de son marché, ce qui a engendré de lourdes conséquences pour Apple.

Samsung est condamné à payer 119,6 millions de dollars à Apple

Le géant Sud-Coréen s’en sort bien et devra verser moins de 10% de la somme réclamée par Apple. Le tribunal de San Jose vient de décider que Samsung devra régler 119,6 millions de dollars soit 86,2 millions d’euros. Cette décision a été prononcée ce vendredi en direct du tribunal de San Jose en Californie. La condamnation porte sur deux des cinq brevets mis en cause dans ce procès. Celui concernant le système de déverrouillage des smartphones et celui faisant référence au mode de recherche. De son côté, Samsung accuse Apple d’avoir enfreint ses brevets sur des technologies de transmission de données. La juge Lucy Koh a condamné ce vendredi Apple à verser la somme de 158 400 dollars à la marque à la Pomme. En 2012, la juge Lucy Koh du tribunal de San Jose avait condamné Samsung à payer la somme de 930 millions de dollars à Apple dans une autre affaire concernant des brevets. Apple demande aujourd’hui l’interdiction de vente du Samsung Galaxy SIII. Il reste à savoir si la juge Koh va suivre les réquisitions de la marque à la Pomme.

Advertisements

Ailleurs sur le web