Allunissage réussi pour l'Hasselblad Lunar, compact hybride de luxe

Allunissage réussi pour l’Hasselblad Lunar, compact hybride de luxe

L’Hasselblad Lunar a peu de chances d’atterrir dans votre sac photo, mais il est aujourd’hui officialisé. La marque Hasselblad est peu connue du grand public, mais représente une institution auprès des photographes professionnels grâce à sa gamme légendaire d’appareils photo moyen format. La marque suédoise nous livre son interprétation luxueuse d’un compact hybride revisité et présente aujourd’hui le Hasselblad Lunar, bâti sur le Sony NEX-7, qui fait de nombreux rappels aux charmes intemporels du 500C, un appareil mythique que vous avez vu forcément aperçu figurer dans de nombreux films.

Publié le 7 juin 2013 - 8:48 par La rédaction

Pour Hasselblad, le Lunar se veut un « magnifique objet, aussi agréable à l’œil qu’en main, une œuvre d’art photographique à l’esthétique séduisante. En effet, son poids, son ergonomie et son design le rendent irrésistible au toucher. »  Pour conforter ce statut de bel objet, le Hasselblad Lunar a été réalisé à partir de prototypes fabriqués en bois et à la main. Il intègre l’utilisation innovante de certains matériaux qui le rendront assez unique en son genre et se décline en cinq finitions avec des revêtements différents, tous fabriqués à la main et à partir de matériaux hauts de gamme comme la fibre de carbone, le bois naturel, d’Olivier ou d’acajou, ou encore une finition mate exempte de cire. Le Lunar sera également décliné dans deux versions gainées de cuir, en noir ou en marron, comme pour faire un rappel des intérieurs des voitures de luxe. Les finitions métalliques sont en titane, un matériau léger extrêmement solide et noble, sauf le modèle en acajou qui mêle du cuivre et du bronze. Nous sommes bien loin des finitions habituelles des appareils photo !  D’ailleurs, la communication d’Hasselblad et peu prolixe quant à ses caractéristiques techniques et met avant tout en avant l’extraordinaire conception du boîtier et sa finition réalisée à la main sans compromis. Hasselblad assume le statut d’extrême luxe de son compact hybride et affirme qu’à la façon d’une voiture de luxe ou d’un yacht, on peut personnaliser son appareil photo à l’infini, puisque, peut-être pour plaire à quelques princes saoudiens, le Hasselblad Lunar pourrait être conçu en or ou en platine, être décoré de différentes gravures et de pierre précieuses. Peut-être faudra-t-il parfois ravaler  sa conception du bon goût lorsque l’on verra certains exemplaires extravagants du Lunar.

Hasselblad avait présenté le concept du Lunar l’an dernier, et nous avions démystifié le Sony NEX-7, qui se cachait sous les attributs luxueux du boîtier Hasselblad. Aujourd’hui, la marque suédoise est décomplexée par rapport à son partenariat avec le géant de l’électronique nippon. Au contraire, Larry Hansen, le PDG de Hasselblad,  met en avant certes le luxe et la transportabilité de son appareil ainsi que sa finition irréprochable, mais aussi la qualité des photos qu’il prend, et ce, ouvertement grâce aux technologies Sony.

Est-ce que le Lunar est encore un appareil photo ? Oui naturellement, il prend des photos, mais sa fonction statutaire ostentatoire prend certainement le pas sur ses qualités d’appareil. Il sera donc distribué dans des boutiques sélectives, présentes sur le marché du luxe, et l’appareil est vendu, pour son modèle standard, au prix de 4400 livres sterling hors-taxes, soit un peu moins de 5200 euros HT / 6219 euros TTC. Oui, en finition de base… Il sera disponible en France chez Colette.

hasselblad lunar
Publicité

Les 5 finitions du Lunar, disponible pour l’heure avec l’objectif 18-55mm en monture Sony E….

hasselblad lunar

Le charme intemporel et la qualité de finition irréprochable de l’Hasselblad Lunar se paie très très cher. Leica fait des émules.

Les caractéristiques techniques de l’Hasselblad Lunar sont naturellement celle du Sony NEX-7 ce qui n’est pas une mauvaise nouvelle, au contraire, mais le compact hybride expert Sony a clairement effectué l’essentiel de sa carrière et pourrait connaître un rafraîchissement en fin d’année. Le Lunar reprend donc le capteur APS-C CMOS de 24 mégapixels du NEX-7 ainsi que sa monture Sony E. Il acceptera donc les objectifs Sony et on ne sait pas encore à l’heure actuelle si Hasselblad va également décliner les objectifs Sony dans une finition luxueuse assortie aux différentes finitions du Lunar. On retrouve l’intégralité de la fiche technique du NEX-7 et, heureusement, le fameux viseur OLED de 2,36 millions de points, un des principaux atouts de l’hybride Sony.

 www.hasselblad-lunar.com

Hasselblad Lunar : Caractéristiques techniques

  • Appareil photo à objectif Interchangeable
  • Monture Sony E
  • Capteur : CMOS 23,5 mm x 15,6 mm (format APS-C)/ 24 mégapixels
  • Anipoussière : revêtement de protection antistatique sur le filtre optique et mécanisme de vibration ultrasonique
  • Autofocus : par détection de contraste (EV0 – EV20)
  • Mesure de l’exposition : 1200 segments mesurés par le capteur d’image
  • Sensibilité ISO : 100 à 16 000 ISO en photo (jusqu’à 3200 ISO en vidéo)
  • Correction d’exposition : +/- 5,0 EV (par Incréments de 1/3 EV)
  • Obturateur : vertical-transversal, controlé électroniquement, type plan focal
  • Plage de vitesse d’obturation : 1/4000 à 30 s, Bulb
  • Vitesse de synch. du flash : 1/160 seconde
  • Support d’enregistrement :Memory Stick PRO Duo, carte SD
  • Viseur électronique : 0,5″ / 2,36 millions de points / grossissement 1,09x / réglage dioptrique
  • Anneau oculaire : Environ 23 mm de l’oeilleton, 21 mm du cadre de l’oeilleton
  • Écran LCD :  TFT 3″ / 920 000 points
  • Connexions : miniUSB, miniHDMI type C
  • Batterie NP-FW50
  • Dimensions (norme CIPA) :  142 mm x 82 mm x 70 mm
  • Poids (norme CIPA) : Environ 570 g avec batterie mais sans optique
  • Plage de températures de fonctionnement : 0oC à 40oC (32oF à 104oF)
  • RAW
  • Nombre guide du flash : GN 6 (en mètres, ISO 100

 

Objectif zoom E18-55 mm

  • Focale équivalente en format 35 mm : 27-82,5 mm
  • Formule optique : 11 éléments répartis en 9 groupes
  • Distance minimale de mise au point : 0,25 m
  • Rapport de reproduction maximal : 0,3x
  • Diamètre de l’objectif : 49 mm
  • Poids :  194 g
  • Stabilisation optique : 4EV


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *