IBM et Twitter signent un accord sur leurs brevets respectifs

IBM et Twitter signent un accord sur leurs brevets respectifs

Pour éviter une action en justice, Twitter achète 900 brevets à IBM. Les deux groupes se sont mis d’accord sur l’utilisation conjointe de certains de leurs brevets et sur des licences d’utilisation de ces derniers.

Publié le 2 février 2014 - 10:39 par François Giraud

IBM avait lancé une procédure à l’encontre du site de microblogging en novembre 2013 car le réseau social ne respectait pas trois brevets appartenant à Big Blue. Une solution à l’amiable devait être trouvée afin d’éviter de passer par la voie judiciaire. Cette procédure avait été menée par IBM juste avant l’entrée en Bourse de Twitter. Le site de microblogging avait indiqué avoir reçu un courrier du groupe IBM l’accusant d’avoir enfreint au moins trois de ses brevets. Les trois brevets en question concernaient les URL raccourcies, la présentation d’annonces publicitaires au sein d’un service interactif et un brevet expliquant un procédé d’identification des contacts communs.

Twitter et IBM signent un accord pour éviter de se retrouver en justice

En novembre dernier, Twitter pouvait gagner en justice si la procédure lancée par IBM avait été mise à exécution. Le site de microblogging indiquait: « selon notre étude préliminaire de ces brevets, nous estimons avoir des moyens de défense fondés contre les allégations d’IBM, même s’il ne peut y avoir aucune assurance de succès ». Un accord devait cependant être signé entre les deux groupes. L’accord pourrait profiter davantage à IBM, puisque Twitter rachète 900 brevets à Big Blue. Les deux groupes se sont accordés sur une utilisation respective de leurs licences afin d’éviter d’alimenter une guerre des brevets et de se retrouver devant les tribunaux.

 

Advertisements

Ailleurs sur le web