In-Memory: la guerre Oracle vs SAP est lancée

In-Memory: la guerre Oracle vs SAP est lancée

SAP avait annoncé qu’il privilégiait sa base Hana à la place d’Oracle. Ce dernier vient d’annoncer la disponibilité prochaine d’une option In-Memory de sa base 12c. Larry Ellison, PDG d’Oracle va devoir faire face à IBM, Microsoft et SAP.

Publié le 12 juin 2014 - 8:53 par François Giraud

L’offre In-Memory d’Oracle serait plus mature selon son PDG, Larry Ellison. Elle sera disponible d’ici deux mois au sein de sa base 12c. Cette option va venir concurrencer directement les solutions proposées par SAP, IBM et Microsoft. SAP avait annoncé récemment privilégier sa base Hana plutôt que celle d’Oracle. L’option In Memory d’Oracle a été dévoilée lors de l’OpenWorld en septembre dernier. Les tarifs seront annoncés lors de la mise sur le marché de la solution. Le In-Memory est en plein développement. Selon certains analystes, la décision d’Oracle serait une accélération du calendrier afin de se positionner plus rapidement sur ce marché.

Oracle va proposer une option In-Memory pour contrer la base Hana de SAP

Oracle proposera sa base de données In-Memory pour contrer Hana de SAP d’ici un à deux mois. L’option In Memory pour Oracle Database 12c se veut plus stable et plus performante selon Larry Ellison. Il l’a annoncé hier lors d’une Webcast. Il a également indiqué que son option ne nécessiterait pas la modification des applications. Oracle veut directement concurrencer SAP qui a déployé son logiciel Business Suite sur la plateforme in-memory Hana. Cette stratégie de SAP avait été proposée pour faire migrer des clients d’Oracle vers sa propre solution. Oracle dispose déjà de solution, comme Times Ten, qui a été développée essentiellement pour des utilisations spécialisées. De plus, Oracle proposera dans sa solution la séparation des traitements analytiques des traitements transactionnels.

L’In-Memory, c’est quoi ?

Les solutions in-memory permettent d’effectuer du traitement de données directement dans les SSD ou la RAM, au lieu de passer par un disque dur, dans un souci de gain de performances. Les données sont prioritairement conservées en mémoire, plutôt que sur un disque dur. L’option in-memory d’Oracle va s’intégrer directement dans la base 12c.  Elle sera ainsi compatible avec toutes les applications fonctionnant déjà su le SGBD, sans avoir à faire migrer les données. Toutes les fonctions de gestion seront automatiquement intégrées(sécurité, disponibilité, scale-ou-, scale-up). Un avantage selon Oracle par rapport aux solutions proposées par SAP.

Advertisements

Ailleurs sur le web