Intel dévoile les puces Quark à destination des objets intelligents

Intel dévoile les puces Quark à destination des objets intelligents

Les objets connectés sont en plein essor. Avec les lunettes intelligentes ou les montres connectées, Intel souhaite se positionner sur ce marché et développe des puces Quark. Des puces qui consomment moins d’énergie et sont plus petites.

Publié le 11 septembre 2013 - 13:21 par La rédaction

Lors de l’IDF 2013, Brian Krzanich, le CEO d’Intel, a montré des prototypes animés par des puces Quark. Une nouvelle famille de puces SoC basse consommation pour contrer ARM et destinées à équiper des objets connectés comme des montres, des lunettes intelligentes ou des dispositifs médicaux tels que des capteurs. Intel développe une catégorie de puces Quark basse consommation. Des puces cinq fois plus petites et dix fois moins gourmandes en énergie que les puces des processeurs Atom d’Intel utilisées actuellement pour les smartphones et les tablettes. Les puces Quark X1000 possèdent ces propriétés.

Intel IDF 2013: Puces Quark
Publicité

Intel IDF 2013: Puces Quark

Intel se positionne sur les objets connectés

Brian Krzanich a montré des prototypes de futurs dispositifs portables dont une montre connectée. Le fondeur a également recruté le concepteur de la Nike FuelBand, Steve Holmes, ainsi que Hans Moritz, l’un des développeurs du premier masque interactif pour skieur Oakley Airwave. Les puces Quark pourront être utilisées dans le monde de l’automobile également, au niveau des phares notamment pour augmenter la visibilité. Au niveau du monde médical, les puces Quark pourront équiper des patchs médicaux capables d’enregistrer l’activité cardiaque ou d’autres paramètres vitaux. Les informations pourront être envoyées au médecin en temps réel. La grande nouveauté de ces puces, encore à l’état de prototype est la baisse de la consommation d’énergie. La puce utilise un « nouveau silicium qui permet à Intel de repousser les frontières technologiques », a déclaré Brian Krzanich. Elle va pouvoir concurrencer des microcontrôleurs comme ARM, MIPS et Power, leaders sur le marché. Des contrôleurs qui servent par exemple au déclenchement des airbags ou dans les systèmes ABS. Dans un avenir plus lointain, l’intégration de la DRAM pourrait apparaître. Intel a précisé qu’il commencerait avant la fin de l’année à produire des processeurs utilisant la nouvelle technologie de gravure à 14 nanomètres, une belle évolution lorsque l’on sait que les puces actuellement gravées sont en 22 nm.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *