Intel veut se séparer de 5400 employés soit plus de 5% de ses effectifs

Intel veut se séparer de 5400 employés soit plus de 5% de ses effectifs

Le marché des ventes de PC est en baisse depuis quelque temps. L’année dernière les ventes d’ordinateurs ont baissé de 10% selon les chiffres des cabinets Gartner et IDC. Dell a déjà prévu une vague de licenciements. C’est au tour d’Intel qui pourrait se séparer de plus de 5% de ses effectifs, soit 5 400 postes menacés.

Publié le 21 janvier 2014 - 14:29 par François Giraud

Chris Kraeuter, porte-parole d’Intel a indiqué à Reuters: »Nous nous attendons à ce que notre nombre de salariés baisse d’environ 5% d’ici à la fin de l’année. Ceci rentre dans le cadre de l’ajustement de nos ressources humaines à nos besoins. Nous avons terminé avec 107 600 personnes fin 2013. » Comme Dell qui prévoit une restructuration dans son organisation et risque de supprimer 9 000 emplois, le groupe Intel subit également la chute des ventes du PC et risquerait de supprimer plus de 5% de ses effectifs, soit 5 400 emplois. Le bénéfice net d’Intel en 2013 chute de 13% à 9,6 milliards de dollars et le chiffre d’affaires baisse de 1% à 52,7 milliards de dollars. Le porte-parole d’Intel indique que le remaniement des effectifs est quelque chose qui se pratique régulièrement au sein de son groupe.

Intel veut refaire surface grâce aux objets connectés et à la mobilité

Intel prévoit de regagner des parts de marché dans la mobilité, en multipliant par quatre les produits présents dans les tablettes. Cependant certains processeurs tardent à arriver, comme le Bay Trail qui sera disponible, mais pas avant le second trimestre 2014. Les objets connectés pourraient également être un marché porteur pour le fondeur, un marché en plein essor. Certains analystes prévoient va gagner quelques clients avec les tablettes en 2014 et avec le marché du smartphone en 2015, mais les répercussions positives (les bénéfices nets) des ventes n’arriveront certainement pas avant 2016.

Advertisements

Ailleurs sur le web