Intelligence artificielle : Snips lève 6,3 millions de dollars

Intelligence artificielle : Snips lève 6,3 millions de dollars

Snips, une start-up française développe des solutions pour prévoir et résoudre les problèmes du quotidien grâce à l’intelligence artificielle.

Publié le 26 juin 2015 - 15:08 par François Giraud

Snips utilise l’intelligence artificielle pour améliorer notre quotidien

La start-up française Snips, créée par trois chercheurs français est spécialisée dans l’analyse prédictive de données. Elle utilise l’intelligence artificielle pour parfaire notre quotidien. Les chercheurs croisent diverses données issues de smartphones ou d’autres appareils connectés avec des modèles mathématiques afin de prévoir divers phénomènes tels que la météo, des scénarios catastrophe ou des probabilités liées aux accidents. Les résultats de leurs calculs permettent de prévoir l’arrivée de phénomènes et de prendre les mesures nécessaires pour y remédier.

La jeune pousse veut évoluer vers l’intelligence contextuelle

La société avait développé l’application « Tranquilien », créée par la SNCF qui permettait d’indiquer aux voyageurs le taux d’occupation des rames et où il était possible de trouver plus facilement des places assises. La jeune pousse a également travaillé sur la possibilité de rendre les villes plus intelligentes en croisant les données de grands groupes. Désormais, les chercheurs de Snips souhaitent supprimer la technologie du quotidien.

snips

Publicité

Snips proposera une application en version bêta cet été

Rand Hindi, l’un des trois chercheurs à l’origine de Snips explique que la société va dévoiler au cours de l’été une application pour smartphones qui affichera le contenu pertinent des applications directement sur l’écran du smartphone, pour éviter à l’utilisateur d’avoir à ouvrir chacune des applications de son mobile pour qu’il trouve ce dont il a besoin. Le groupe, qui emploie 15 personnes dans la Capitale française, veut également étendre sa technologie aux objets connectés. Rand Hindi explique qu’il veut que la technologie soit intégrée dans l’ensemble des objets connectés et qu’elle anticipe nos intentions.

Devenir le numéro un mondial du secteur

Snips vient de lever 6,3 millions de dollars, soit environ 5,62 millions d’euros, des fonds provenant d’investisseurs Anglo-saxons : The Hive, Eniac, mais aussi 500 start-ups de la Silicon Valley ou encore Brebt Hoberman. Parmi les investisseurs français, on compte Xavier Niel et de BPIfrance. Snips souhaite grimper à un effectif de quarante personnes d’ici un an en recrutant des chercheurs et des data scientists. Rand Hindi indique : »Nous allons devenir la plus grosse start-up de notre secteur au niveau mondial« . Le PDG de Snips n’a pas peur de la concurrence et précise que si Google s’est également lancé dans ce secteur, c’est que soin groupe est sur la bonne voie.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *