Internet des Objets : Sigfox connecte l’Antarctique à son réseau bas débit

Internet des Objets : Sigfox connecte l’Antarctique à son réseau bas débit

La société toulousaine Sigfox lance sa fondation ainsi qu’un réseau d’objets connectés dans le but de protéger l’environnement et va connecter l’expédition scientifique BELARE 2015-2016 en partenariat avec le Secrétariat Polaire belge et la société SENSOLUS.

Publié le 19 janvier 2016 - 15:57 par François Giraud

Le Toulousain Sigfox lance sa fondation et veut connecter l’Antarctique

La société Toulousaine Sigfox lance sa fondation avec pour principal objectif de mener des missions de protection de l’environnement et du vivant en Antarctique. Son premier objectif est de connecter la station polaire  Princesse-Elisabeth en Antarctique à son réseau bas débit. Le projet est mené en collaboration avec le Secrétariat polaire belge et la société SENSOLUS et aura pour objet de proposer des améliorations au niveau de la sécurité des expéditions scientifiques menées sur le terrain.

Sigfox souhaite connecter l’Internet des Objets dans cette zone polaire peu accueillante afin d’améliorer la sécurité des expéditions réalisées par les scientifiques. L’IoT pourra ainsi aider à déceler des séismes, des pêcheurs en difficulté, des maladies rares. L’expédition BELARE 2005-2016 est composée de chercheurs, de techniciens, de spécialistes en climatologie, en géomorphologie, en glaciologie, qui travaillent sur divers projets scientifiques belges et internationaux dans le but d’améliorer notre connaissance de l’environnement et des changements climatiques, précise le communiqué publié ce mardi 19 janvier 2016 par Sigfox.

princess_elisabeth_antarctica_press-04

Publicité

Durant la mission BELARE 2015-2016, les scientifiques seront dotés de 45 trackers GPS reliés au réseau bas débit Sigfox situé à Toulouse. Ils serviront à connaître les déplacements en temps réel des expéditeurs afin d’assurer une meilleure sécurité sur ces terres hostiles. Deux antennes seront également mises en place au sein de la base scientifique et seront dédiées à l’Internet des Objets. Les 45 trackers GPS expédiés par Sigfox et SENSOLUS au sein de la base scientifique utilisent la technologie LPWAN de la société toulousaine et permettent de localiser le matériel ainsi que les hommes en temps réel durant leurs travaux au sein de l’Antarctique.

Les trackers envoyés à la station polaire Princess Elisabeth ont une autonomie de 3 à 5 ans et vont permettre d’améliorer la sécurité et le travail des équipes en place au sein de cette mission BELARE 2015-2016. Sigfox a publié dans un communiqué que l’objectif est de suivre les déplacements des chercheurs et de leurs équipements en temps réel, dans des conditions extrêmes du continent blanc. La Sigfox Foundation, lancée ce mardi, aura pour objectif de proposer l’IoT au service de causes environnementales et humanitaires. Les fondateurs ont indiqué que leur but est de conduire des missions de protection de l’environnement et du vivant en proposant leur réseau connecté. Ce projet a été baptisé « Power of Low ».


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *