Internet : le haut débit en baisse pour la première fois en France

L’ARCEP vient de publier son Observatoire sur le haut et le très haut débit en France pour le quatrième trimestre 2014. Tandis que les abonnements très haut débit augmentent, on observe une baisse des abonnements haut débit, pour la première fois dans l’hexagone. A la date du 31 décembre 2014, le régulateur des télécoms enregistrait 26 millions d’abonnés Internet dont 3,1 millions en très haut débit (FTTx et VDSL2). Au niveau du haut débit, l’Arcep enregistrait, toujours à la même date, 22,875 millions d’abonnés, contre 23,166 millions un mois plus tôt. Les abonnements xDSL sont passés de 22,723 millions au 30 septembre à 22,395 millions au 31 décembre 2014, soit 328 000 abonnements en moins.

Les abonnements Très Haut Débit en progression

Certes les abonnements Haut Débit ont diminué, mais les abonnements au THD ont augmenté. Au 31 décembre 2014, l’Arcep comptait 3,095 millions d’abonnés contre 2,497 millions trois mois avant, soit 598 000 nouveaux abonnés, soit une progression de 50% sur l’année. Au sein de ces abonnements, on peut compter 935 000 abonnés FFTH, en progression de 67% sur un an. Le T3 et le T4 compte 134 000 abonnés FFTH de plus, ce qui montre que la fibre optique se développe de plus ne plus dans l’hexagone.

arcep-observatoire-thd-t4-2014

On peut aussi remarquer que les abonnements VDSL2 augmente nettement avec une progression de +72% en un an. En un trimestre, l’Arcep a recensé 430 000 abonnements supplémentaires. Des résultats possibles grâce à l’étendue par le régulateur du périmètre d’autorisation du VDSL2 en octobre 2014, ce qui a fait nettement augmenter le nombre de foyers éligibles. Mais la baisse des abonnements Haut Débit s’explique par l’intérêt croissant des Français pour le Très Haut Débit, qui permet d’accéder à de nouveaux services réclament davantage de puissance et de débit.

Arcep Q4 2014

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here