Internet: L'Etat fait la guerre aux offres trompeuses

Internet: L’Etat fait la guerre aux offres trompeuses

L’Etat a décidé d’enquêter et de sanctionner les offres trompeuses que les opérateurs télécoms pourraient faire sur les offres qu’ils promettent aux consommateurs. La chasse à la publicité mensongère est lancée.

Publié le 7 octobre 2013 - 11:11 par La rédaction

La nouveauté pour séduire les consommateurs est la 4G et le très haut débit Internet. Les opérateurs télécoms m’ont bien compris et ne se gênent pas pour promettre Monts et Merveilles aux utilisateurs. Mais l’Etat a décidé d’y mettre son grain de sel et de remettre de l’ordre dans les publicités mensongères et trompeuses pour le consommateur. Bercy considère que la guerre commerciale entre opérateurs n’est pas à son goût. Benoît Hamon, Ministre de la Consommation vient d’écrire un courrier d’avertissement aux opérateurs.

Benoît Hamon, Ministre de la Consommation met les opérateurs en garde

Le Ministre de la Consommation demande dans un courrier d’avertissement aux opérateurs de revoir l’ intégralité de leurs publicités et informer les consommateurs sur la réalité des offres. Il est nécessaire de dire aux consommateurs ce pour quoi ils payent indique-t-il. Des arrêtés seront mis en place afin de clarifier la situation sur les offres commerciales dans l’internet à la maison et pour la téléphonie mobile. Bercy prévient les opérateurs et leur demande de redoubler de vigilance sur les publicités annoncées. L’opérateur Bouygues Télécom a reçu un avertissement suite à la publicité comparative qu’il avait faite et affichée pour son offre sur la 4G, mais les autres opérateurs télécoms sont également dans le collimateur de Bercy. En ce qui concerne la tromperie des consommateurs, l’Etat ne fera pas de cadeaux. L’Arcep, le régulateur des télécoms est aussi sur les fronts et inspecte les moindres écarts qui pourraient léser le consommateur. Les Ministres Benoit Hamon et Fleur Pellerin indiquent dans leur courrier que « des allégations de nature à induire les consommateurs en erreur dans ce domaine sont susceptibles d’être qualifiées sous l’angle des pratiques commerciales trompeuses ». Des actions en justice et l’intervention de la DGCCRF pourront avoir lieu d’ici à la fin de l’année. Un arrêté va être mis en place afin d’encadrer les annonces de débits dans les publicités.

Publicité

Ailleurs sur le web