Internet pourrait disparaître dans 8 ans selon une équipe de chercheurs

Internet pourrait disparaître dans 8 ans selon une équipe de chercheurs

Selon une équipe de chercheurs de la Royal Society britannique ayant mené une étude, Internet pourrait disparaître en 2023, dans 8 ans. En cause, la saturation des bandes passantes !

Publié le 13 mai 2015 - 9:51 par François Giraud

Internet devra évoluer ou disparaître selon une équipe de chercheurs

En 2023, dans huit ans, la bande passante des connexions Internet serait saturée selon une étude menée par une équipe de chercheurs de la Royal Society britannique, ce qui risquerait de faire disparaître le réseau. Il ne serait donc plus possible d’accéder à Internet. Ces constatations ne sont pas le fruit du hasard mais les conclusions d’une étude sérieuse menée par une équipe de chercheurs dont Andrew Ellis de l’Université de Birmingham.

L’augmentation constante du volume de données échangées pourrait mener le réseau Internet à saturation dans les prochaines années. Mais rappelons que depuis sa création, Internet devait déjà disparaître à diverses reprises, lors du bug de l’an 2000 ou encore il y a trois ans, en 2012 avec la diversification de l’Internet mobile. A chaque fois, Internet a tenu le coup !

Internet

Publicité

La solution, développer de nouvelles technologies

Rassurons-nous, le Web ne devrait pas disparaître aussi facilement. De nouvelles technologies permettront d’augmenter les capacités des bandes passantes. Certes le débit augmente et atteindra des limites si rien n’est fait, mais les opérateurs ne restent pas inactifs et prennent diverses mesures a indiqué Stéphane Bortzmeyer, ingénieur réseaux et spécialiste de l’architecture d’Internet.

Internet serait congestionné à cause du développement du volume de données. En cause, l’essor des smartphones, de la télévision numérique, de l’Internet des Objets (IoT). Les plus pessimistes indiquent que le réseau serait menacé d’extinction car la quantité des données échangées serait tellement importante que leur transport serait impossible et la consommation électrique nécessaire serait insoutenable. Selon les spécialistes, le mythe de l’effondrement d’Internet ne serait pas pour demain.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *