Apple s’intéresse à la génétique avec sa plateforme ResearchKit

Apple travaillerait sur le développement d’une application destinée aux scientifiques, aux chercheurs en génétique et aux médecins. Après avoir lancé cette année sa plateforme ResearchKit qui permet de développer des applications mobiles dans les domaines de la recherche médicale et de la santé, le groupe de Tim Cook s’intéresserait à notre ADN.

Apple s’intéresse de très près au monde de la santé et pourrait proposer sa base de données au sein de sa plateforme ResearchKit pour aider les généticiens et chercheurs à trouver davantage de volontaires pour réaliser des tests et leur permettre de mener des études auprès d’un panel plus important d’individus. Rappelons que la marque à la Pomme compte des centaines de millions d’utilisateurs d’iPhone, ce qui représente une base de données de premier choix pour les chercheurs.

ResearchKit Apple

Les Data Center au service de la santé

Diverses applications sont développées au sein de ResearchKit, notamment dans les domaines du cancer du sein, des affections cardiovasculaires, du diabète, de l’asthme ou encore de la maladie de Parkinson. L’application installée sur les smartphones permet de collecter diverses données médicales sur les patients à l’aide de capteurs et après avoir reçu le consentement des utilisateurs. Des données exploitables par les scientifiques et médecins qui permettent de déceler d’éventuelles complications sur les patients. Les applications de ResearchKit permettent également de réaliser des études de recherche clinique et des sondages.

Réaliser des tests génétiques avec des chercheurs

La marque à la Pomme travaillerait étroitement avec des chercheurs pour développer des applications permettant de réaliser des tests génétiques. Deux projets d’études basées sur des tests ADN seraient actuellement en cours de développement. Un premier portant sur les causes des naissances prématurées et une seconde étude en collaboration avec l’hôpital Mount Sinai de New-York dont l’objet n’a pas été dévoilé. Selon diverses sources, les analyses ADN qui seraient effectuées avec les iPhone reposeraient sur des tests salivaires. Une centaine de gênes seraient étudiés liés à des maladies bien précises.

Rendre accessibles les données aux chercheurs du monde entier

Une plateforme de cloud computing permettrait de centraliser les données qui pourraient être accessibles aux chercheurs et scientifiques du monde entier pour faire évoluer leurs recherches. Un avantage indéniable pour les scientifiques, qui pourront disposer d’un échantillon de testeurs très important et faire évoluer plus rapidement leurs recherches, afin, espérons-le de pouvoir trouver plus rapidement des traitements pour les maladies concernées.

Protéger ses données personnelles & son patrimoine génétique

Les applications seraient donc basées sur le framework Open Source ResearchKit d’Apple et les échantillons de salive contenant l’ADN des volontaires seraient transmis à des laboratoires agréés par Apple qui réaliseraient des séquençages du génome humain dans le but de faire avancer la recherche médicale. Mais rappelons que les nombreuses données personnelles et prochainement génétiques des utilisateurs, stockées dans ces bases de données devront être protégées et la vigilance devra être encore plus importante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here