Un film violent de réalisme

Voici les 141 secondes intenses du film proposé par Isabelle Quintard et Fabien Motte en lice au cinquième Nikon Film Festival. L’histoire est simple : un homme se rend à entretien d’embauche en RER. Il est alors le témoin d’une agression sexuelle. Comme les autres passagers, qui assistent à la scène, il est choqué, mais ne bouge pas.

Un court-métrage violent, qui se réfère à l’agression d’une jeune femme par un homme ivre de 19 ans ivre, qui avait eu lieu dans le métro lillois, en avril dernier. L’agression avait alors durée 30 minutes, et personne n’était intervenu.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here