Une IA remporte une manche contre le champion du monde du jeu de Go

Google Deepmind a développé un programme baptisé AlphaGo et en octobre dernier et l’algorithme du géant du Web avait battu, pour la première fois, un homme au jeu de Go. Cet homme n’est autre que le champion d’Europe de ce jeu de pions, du nom de Fan Hui et l’intelligence artificielle développée par Google Deepmind a réussi à le battre malgré la complexité de ce jeu avec un score de 5 à 0. Mais Google ne s’est pas arrêté en si bon chemin et l’algorithme AlphaGo vient de défier le champion du monde, Lee Sedol, un Sud-coréen, qui n’est autre que le meilleur joueur au monde.

Après avoir remporté une victoire écrasante contre le champion d’Europe, Fan Hui, en octobre dernier, le prochain défi de Google DeepMind est de mesurer AlphaGo au champion du monde, Lee Sedol lors d’une compétition qui vient de se dérouler en direct de Séoul et qui a été retransmise en direct sur YouTube, suivie par plusieurs dizaines de milliers d’internautes. Le gagnant de cette compétition internationale empochera la somme d’un million de dollars. Google a indiqué que s’il remportait la partie, la somme serait reversée à des œuvres caritatives. Et Google ne croit pas si bien dire, puisqu’il vient de remporter la première manche des cinq matchs qui l’oppose au champion du monde, Lee Sedol, ce mercredi.

08375062-photo-lee-sedol-alphago

Google 1, Lee Sedol 0

Le duel se terminera mardi prochain, mais le champion du monde du jeu de Go vient de s’incliner devant l’algorithme de Google à l’occasion d’un premier match qui a tout de même duré trois heures trente, mais le champion du monde en titre s’est résigné constatant que cette manche ne pouvait pas être perdue par la machine. Pourtant, avant le début du match qui opposait la machine au champion du monde, Lee Sedol indiquait qu’il pensait battre AlphaGo 5-0 ou 4-1. Et il a été battu à plate couture lors de ce premier match. Il en reste quatre pour que le champion du monde de jeu de Go remporte la victoire.

Un jeu complexe aux règles pourtant simples

Le jeu de Go se joue à deux personnes, à l’aide de pions de couleurs noir et blanc qu’il faut positionner sur un plateau appelé « goban ». Ce jeu se joue depuis 1 200 ans en Chine mais est apparu en Europe récemment. L’objectif est de créer des territoires sur le goban quadrillé de 19 x 19 lignes, soit 361 intersections en utilisant des pions appelés « pierres », que l’on pose sur les intersections de ce quadrillage à tour de rôle.

Demis Hassabis, cofondateur et directeur exécutif de DeepMind, a indiqué que ce jeu comprend des règles très simples mais il est certainement le jeu le plus complexe qui ait été inventé par l’Homme. Le nombre de combinaisons possibles est évalué à 10 puissances 170 selon Le Monde, contre 10 puissances 120 pour les échecs. A la différence de l’être humain qui peut stresser en jouant au jeu de Go, l’ordinateur n’a de son côté aucun état d’âme ou défaut d’ordre psychologique ou émotionnel, ce qui le rend quasiment invincible. De plus, l’intelligence artificielle développée par Google utilise le « machine learning », et apprend donc de ses erreurs pour s’améliorer au cours de la partie. Vous pourrez suivre la diffusion en direct du prochain match ci-dessous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here