Jeu de Go : une Intelligence Artificielle bat le champion d'Europe

Jeu de Go : une Intelligence Artificielle bat le champion d’Europe

Pour la première fois, un algorithme développé par Google Deepmind et baptisé AlphaGo vient de battre 5 à 0 Fan Hui, le champion d’Europe du jeu de Go, un jeu très complexe.

Publié le 28 janvier 2016 - 11:51 par François Giraud

Intelligence Artificielle : pour la première fois, un ordinateur bat un homme au jeu de Go

Google Deepmind a développé un programme baptisé AlphaGo en octobre dernier et ce dernier vient de battre, pour la première fois, un homme au jeu de Go. Cet homme n’est autre que le champion d’Europe de ce jeu de pions et l’intelligence artificielle développée par Google Deepmind a réussi à le battre malgré la complexité de ce jeu.

C’est la première fois qu’un système informatique réussit à battre le champion d’Europe, du nom de Fan Hui. Ce joueur professionnel chinois installé en France a réalisé une partie contre l’IA développée par Google en octobre dernier à Londres et a été battu par l’ordinateur. La défaite est amère car l’algorithme AlphaGo a battu le champion 5 à 0.

5491303_capture_545x460_autocrop

Publicité

Comme l’indique l’association britannique de Go, c’est la première fois qu’un joueur de Go professionnel perd un tournoi face à un ordinateur, indiquant que les intelligences artificielles ont nettement progressé ces dernières années. Le jeu de Go se joue à deux personnes, à l’aide de pions de couleurs noir et blanc qu’il faut positionner sur un plateau appelé « goban ». Ce jeu se joue depuis 1 200 ans en Chine mais est apparu en Europe récemment. L’objectif est de créer des territoires sur le goban quadrillé de 19 x 19 lignes, soit 361 intersections en utilisant des pions appelés « pierres », que l’on pose sur les intersections de ce quadrillage à tour de rôle.

Demis Hassabis, cofondateur et directeur exécutif de DeepMind, a indiqué que ce jeu comprend des règles très simples mais il est certainement le jeu le plus complexe qui ait été inventé par l’Homme. Le nombre de combinaisons possibles est évalué à 10 puissance 170 selon Le Monde, contre 10 puissance 120 pour les échecs. A la différence de l’être humain qui peut stresser en jouant au jeu de Go, l’ordinateur n’a de son côté aucun état d’âme ou défaut d’ordre psychologique ou émotionnel, ce qui le rend quasiment invincible. Le prochain objectif de Google DeepMind est de mesurer AlphaGo au champion du monde, Lee Sedol lors d’une compétition qui se déroulera en mars prochain à Séoul. Le gagnant empochera la somme d’un million de dollars. Google a indiqué que s’il remportait la partie, la somme serait reversée à des œuvres caritatives.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *