John Chen, PDG de BlackBerry annonce à ses employés la fin de la restructuration

John Chen, PDG de BlackBerry annonce à ses employés la fin de la restructuration

John Chen, PDG de BlackBerry annonce à ses salariés la fin de la restructuration du groupe qui avait débuté il y a trois ans. Après avoir réduit de près de 60% ses effectifs, le groupe de Waterloo veut miser sur la sécurité mobile et cibler les professionnels.

Publié le 6 août 2014 - 10:38 par François Giraud

Trois années de restructuration

BlackBerry a fait l’objet d’une restructuration complète qui a débuté en 2011. En trois années, le groupe a réduit ses effectifs de près de 60% et compte désormais près de 8 000 salariés, contre 17 500 en 2011. John Chen, son PDG vient d’annoncer à ses employés que la restructuration était désormais terminée. En 2011, BlackBerry avait licencié 2 000 personnes soit 11% des effectifs de l’époque. Il y a ensuite eu 5 000 licenciements en 2012, 250 en juillet 2013 et quelques centaines dernièrement, en grande partie au sein des équipes commerciales. Le groupe Canadien conservera sa division smartphones mais va se développer sur la sécurité mobile. BlackBerry veut racheter des entreprises et multiplier les acquisitions. Le rachat de la société Secusmart, spécialisée dans la cybersécurité, a amorcé cette stratégie.

John Chen veut cibler les entreprises et les administrations

BlackBerry veut désormais renflouer les caisses et acquérir des entreprises. John Chen a envoyé une note interne à ses employés et montre des signes d’optimisme. Il indique que « la période de licenciement est maintenant derrière nous », et des embauches devraient se produire sous peu de temps. John Chen veut développer le service auprès des clients et le département vente. Le PDG veut désormais mener une stratégie en proposant des produits pour les entreprises et les administrations. La division sécurité mobile sera le nouveau fer de lance du groupe et l’objectif est de proposer des applications spécifiques pour les professionnels. Le groupe devrait également se positionner sur les marchés émergents et développer de nouveaux produits. L’action BlackBerry prenait mardi après-midi 4 cents à la Bourse de Toronto, où elle s’échangeait à 10,33$.

Advertisements

Ailleurs sur le web