Justice : Samsung peut compter sur l'appui des entreprises de la Silicon Valley

Justice : Samsung peut compter sur l’appui des entreprises de la Silicon Valley

La guerre des brevets entre Apple et Samsung continue. Dans une affaire liée aux designs de leurs smartphones respectifs, Samsung peut désormais compter sur le soutien d’entreprises de la Silicon Valley.

Publié le 22 juillet 2015 - 9:51 par François Giraud

Samsung reçoit le soutien de Dell, HP, eBay, Google ou encore Facebook

La guerre des brevets entre les deux géants dure depuis des années. Dans une affaire qui oppose les deux groupes et liée aux designs de leurs smartphones, le géant sud-coréen peut désormais compter sur le soutien d’entreprises de la Silicon Valley, à savoir, eBay, Dell, Facebook ou encore Google indique The Guardian.

Les faits remontent au mois d’août 2012. Le géant sud-coréen Samsung avait été condamné par un tribunal de San José (Californie) à verser 930 millions de dollars à son grand rival Apple, après avoir été jugé coupable de violation de brevets appartenant à la marque à la Pomme. Au mois de mai dernier, la Cour ayant refusé de tenir compte des accusations d’Apple à propos de copyright sur le design de smartphones de Samsung, le montant de dommages et intérêts était revu à la baisse, à 548 millions de dollars.

Apple vs Samsung 600 px

Publicité

Mais un document datant de début juillet et repéré par le site Inside Sources vient relancer les débats sur cette condamnation. En effet, des géants de la Silicon Valley, tels que Dell, Google, Facebook ou encore HP ont tous signé un document destiné à aider la Cour dans sa décision. Les entreprises se sont regroupées derrière l’Amicus Curiae, un aspect du droit Américain permettant à diverses parties de s’exprimer sur une décision de justice ou un procès, dans le but d’éclairer la Cour et lui permettre de trancher plus aisément.

Les grands acteurs de la Silicon Valley qui ont signé ce document ne sont pas d’accord avec le montant infligé par la Cour fédérale de Washington au géant sud-coréen Samsung, Ils estiment que ce montant est disproportionné par rapport aux faits reprochés à Samsung. L’affaire pourrait donc être réexaminée par la Cour fédérale.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *