La BPCE va tester une carte bancaire dotée d’un cryptogramme dynamique

La BPCE va prochainement réaliser des tests pour proposer une nouvelle carte bancaire qui sera inviolable. Comme toutes les cartes de paiement, elle dispose d’un cryptogramme composé de trois chiffres situé au dos de la carte, à la différence que celui-ci sera dynamique. Concrètement, il sera affiché sur un mini-écran et changera toutes les trente minutes.

Une nouvelle parade antifraude pourrait voir le jour

Le groupe Banque Populaire-Caisse d’Epargne (BPCE) va tester à compter du mois de septembre 2015 un nouveau type de carte bancaire, munie d’un mini-écran sur lequel s’affichera un cryptogramme à trois chiffres qui aura la particularité de changer toutes les trente minutes, ce que l’on appelle un code de sécurité ou un cryptogramme dynamique. Ce dispositif serait une première mondiale selon la BPCE.

2055368-focus-wide

La Motion Code, une carte bancaire qui pourrait devenir un standard mondial

Pour pouvoir proposer un test grandeur nature auprès de 1 000 clients à compter du mois de septembre 2015, la BPCE a dû faire appel au leader de solutions de sécurité numérique, à savoir Oberthur Technologies. La BPCE va ainsi pouvoir implanter dans son écosystème une spécialité d’OT, une carte bancaire qui disposera d’un cryptogramme dynamique. Au lieu de trouver un cryptogramme composé de trois chiffres à l’arrière de votre carte bancaire, OT a intégré un écran miniature qui reprend la technologie du e-paper, avec une autonomie assez importante pour dépasser la durée de validité de votre carte bleue et un code changera toutes les demi-heures.

Ce dispositif existe déjà sous la forme de porte-clés, avec des codes plus imposants qui peuvent changer toutes les minutes, mais qui sont utilisés en majeure partie par des entreprises pour permettre à leurs salariés de se connecter sur Internet ou sur les serveurs de l’entreprise en toute sécurité. Un dispositif qui est également proposé par certains sites comme PayPal, pour sécuriser les transactions bancaires.

Le cryptogramme des cartes bancaires étant actuellement non dynamique, donc fixe, peut être dérobé facilement et le groupe BPCE a récemment indiqué via Twitter que 60% des fraudes sur CB concernent la vente à distance dont 80% concerne le cryptogramme. La carte à code dynamique va être testée, à compter de septembre 2015 et pendant 6 mois, par 500 clients de la Banque Populaire Rives de Paris et 500 autres des Caisses d’Epargne Normandie, Auvergne Limousin et Bourgogne Franche-Comté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here