La Chine s'inquiète de la domination d'Android sur le marché du smartphone

La Chine s’inquiète de la domination d’Android sur le marché du smartphone

Le ministère de l’industrie et des technologies de l’information chinois a publié une étude qui conclut que l’univers de la mobilité est trop dépendant du système Android ce qui freine et handicape la recherche et l’émergence de nouveaux systèmes d’exploitation mobiles.

Publié le 7 mars 2013 - 10:10 par La rédaction

La Chine s’inquiète donc de la domination du système d’exploitation mobile Android sur le marché des smartphones. Le gouvernement chinois, via le ministère de l’industrie des technologies de l’information, avait lancé une étude sur la mobilité qui conclut ce que nous observons tous : la position ultra dominante du système d’exploitation Android peut être une menace pour le développement du secteur. Toutefois, le ministère chinois met en avant le fait qu’Android est un système d’exploitation ouvert, open source. Mais Android demeure quand même contrôlé par Google qui pourrait utiliser Android pour contrer des concurrents émergents chinois. Google pourrait à loisir retarder la communication du code source à certains partenaires et en favoriser d’autres. Cette situation ne favorise pas la recherche et le développement en matière de systèmes d’exploitation mobiles de l’Empire du Milieu.

Google est déjà en ligne de mire des états-majors américains ainsi que de la commission européenne qui s’inquiète de la menace que fait peser sa domination sur certains marchés sur la concurrence et des pratiques de Google.

En Chine, ce sont des entreprises comme Baidu ou Huawai qui pourraient se plaindre d’avoir vu leur volonté de développer leur propre système d’exploitation mobile entravée par les pratiques de Google. À ce jour, aucune plainte significative n’a été encore déposée en Chine, mais cette étude est un signe fort envoyé par le gouvernement chinois à la firme de Mountain View lui signifiant qu’elle est sous surveillance. Au dernier trimestre 2012, les smartphones sous Android représentaient 70% des smartphones vendus dans le monde.

En Europe, les pratiques anticoncurrentielles sont désormais largement punies. Hier, nous avions confirmation de l’amende record infligée par l’Union Européenne à Microsoft qui ne respectait pas, en 2009, les dispositions adoptées par l’Europe quant au libre choix du navigateur Internet des utilisateurs d’un ordinateur acheté avec Windows 7. Aujourd’hui, la part d’utilisateurs qui naviguent sur Internet avec Internet Explorer n’est plus que de 9%.

Advertisements

Ailleurs sur le web