La Commission Européenne préconise de quitter Facebook

La Commission Européenne préconise de quitter Facebook

La Commission Européenne indique aux citoyens de l’UE de fermer leurs comptes Facebook s’ils ne souhaitent pas être espionnés et préserver leur vie privée.

Publié le 11 avril 2015 - 11:52 par François Giraud

Quittez Facebook pour préserver votre vie privée indique la Commission Européenne !

La Commission Européenne met en garde les citoyens de l’Union Européenne et préconise de fermer leur compte Facebook pour ne pas être espionné par les services de renseignements américains et préserver leur vie privée. La législation en vigueur ne protégerait pas les citoyens européens contre des actes de surveillance.

Au cours de la première audience de l’affaire Maximilian Schrems devant la Cour de Justice de l’Union Européenne, l’avocat de la Commission européenne, Bernhard Schima a indiqué au procureur général « vous devriez songer à fermer votre compte Facebook si vous en possédez un », s’il souhaitait bénéficier de la protection offerte par le droit européen face aux données privées envoyées vers les USA.

commission européenne

Publicité

Cette affaire oppose un activiste autrichien, Maximillian Schrems et le commissaire irlandais à la protection des données. L’homme refuse que ses données de Facebook, Skype, Microsoft, Google ou encore Yahoo soient envoyées aux USA, en raison des accès que les services de renseignements ont sur ces données. Au cours de l’audience, Bernhard Schima, avocat de la Commission européenne a reconnu que la législation actuelle « ne garantissait pas une protection certaine des données des citoyens européens ». Il indique également qu’il conseille aux citoyens de ne plus utiliser ces services.

La Haute Cour d’Irlande demande à la CJUE si le commissaire à la protection des données d’un pays de l’UE peut mener sa propre enquête ou s’il doit croire sur parole les affirmations de la Commission. C’est un peu le procès des principes de protection des données personnelles négociées entre les autorités américaines et la Commission européenne en 2001, appelé Safe Harbor. Concrètement, si vous ne souhaitez pas être écouté par la NSA et autres services de renseignements américains, il ne faut pas utiliser de services tels que Facebook, Twitter et autres réseaux.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *