Piratage de Sony Pictures : Barack Obama avait annoncé que Washington répliquerait

Suite au piratage des systèmes informatiques de Sony Pictures qui s’étaient déroulés dernièrement et de la publication d’informations confidentielles et d’emails sur la toile, le gouvernement américain avait annoncé qu’il y aurait des représailles. En fin de semaine dernière, le président des Etats-Unis, Barack Obama avait annoncé que Washington répliquerait à Pyongyang face à ce piratage par « une réponse proportionnée », qui a notamment eu une répercussion sur la sortie en salles du film ‘The Interview ! ». De récentes informations ont indiqué que certaines salles de cinéma projetteraient le film ce jeudi 25 décembre comme prévu. Le gouvernement américain a indiqué qu’il ne commentait pas les problèmes dont la Corée du Nord faisait l’objet, mais les experts en cybersécurité pensent que les Etats-Unis sont derrière cette coupure géante.

La Corée du Nord accuse les USA de l’avoir privée d’Internet

Ce samedi, la Corée du Nord a accusé les Etats-Unis de l’avoir privée de connexions Internet et injurié le président Barack Obama. La commission nationale de défense nord-coréenne a dit « Obama est toujours imprudent en paroles et en actes comme un singe dans une forêt tropicale ». On comprendra que les relations entre les deux pays risquent d’être tendues à l’avenir. Depuis quelques jours, et suite au piratage de Sony Pictures, les USA ont ouvertement accusé la Corée du Nord d’être à l’origine de cette attaque. La sortie en salles de cinéma du film « L’Interview qui tue!’ n’arrange pas les choses entre les dirigeants.

Pyongyang vs Barack Obama

Un porte-parole du gouvernement Nord-Coréen a affirmé : « Si les Etats-Unis continuent à être arrogants, despotiques et à utiliser des méthodes de gangster en dépit des avertissements répétés, ils devront garder à l’esprit que leurs actions politiques ratées entraîneront inéluctablement des coups mortels ». Rappelons que le FBI a attribué après enquête l’attaque de Sony Pictures à la Corée du Nord, même si dernièrement, l’hypothèse d’un piratage en interne fait l’objet d’une nouvelle enquête.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here