La fusion possible entre E-Plus et Telefonica Deutschland déplaît à Bruxelles

La fusion possible entre E-Plus et Telefonica Deutschland déplaît à Bruxelles

La Commission Européenne voit d’un mauvais œil le rapprochement entre les opérateurs télécoms E-Plus et Telefonica Deutschland. Une crainte de la flambée des prix pâtirait sur le pouvoir d’achat des consommateurs.

Publié le 28 février 2014 - 15:07 par François Giraud

La fusion entre E-Plus et Telefonica Deutschland ne plait pas à Bruxelles car elle pourrait provoquer une augmentation des tarifs pouvant atteindre jusqu’à 17%. L’opérateur Telecom pourrait devenir numéro un sur le marché si l’opération de fusion était validée. Une fusion à 8,6 milliards d’euros. M. Almunia de la Commission Européenne indique que si une fusion se produisait entre les deux groupes, le pouvoir d’achat des consommateurs s’en ressentirait et cette fusion pourrait également menacer la concurrence entre les opérateurs qui ne seraient plus que trois. En fin d’année dernière, M. Almunia avait rencontré à l’occasion du forum Davos, les opérateurs Telecom Italia, Telefonica, Deusche Telekon et France Telecom pour parler de la création d’un réseau européen.

Une situation qui pourrait se produire en France

Si la fusion entre les deux opérateurs Allemands se produisait, les prix pourraient augmenter, le pouvoir d’achat des consommateurs diminuerait et il y aurait un plus petit nombre de concurrents sur le marché des Telecom, ce que la Commission Européenne ne souhaite évidemment pas. Cette fusion Allemande est suivie de très près en France alors que SFR pourrait être racheté par d’autres groupes. On parlait récemment du câblo-opérateur Numericable, mais des groupes comme Iliad ou encore Bouygues Telecom seraient également intéressés. Si cette opération se produisait en France, le nombre d’opérateurs serait également diminué, comme ce sera peut-être le cas en Allemagne. La France pourrait alors également connaître une augmentation des tarifs.

Advertisements

Ailleurs sur le web