La Russie offrira 100 000 $ pour ceux qui casseront l'anonymat sur Tor

La Russie offrira 100 000 $ pour ceux qui casseront l’anonymat sur Tor

Le ministère de l’Intérieur de Russie offre une récompense de 100 000 dollars aux personnes qui réussiront à défier les échanges du réseau Tor et à en casser l’anonymat. En effet, le réseau Tor prend de l’ampleur depuis un an en Russie.

Publié le 27 juillet 2014 - 9:17 par François Giraud

Le réseau Tor prenant trop d’ampleur en Russie, le gouvernement veut faire la chasse aux utilisateurs et propose la somme de 100 000 dollars soit 3,9 millions de roubles aux personnes qui réussiront à casser l’anonymat ou donneront des informations sur les échanges du réseau. Le Daily Dot indique qu’une offre a été publiée sur le site des marchés publics Russes pour motiver les experts en sécurité et les chercheurs à trouver des solutions pour casser l’anonymat que propose Tor ou obtenir diverses informations sur ses utilisateurs.

La Russie n'apprécie pas le réseau Tor

La Russie n’apprécie pas le réseau Tor

Le nombre d’internautes utilisant le réseau Tor en Russie a explosé depuis un an et le gouvernement Russe veut stopper l’hémorragie. Il est passé de 25 000 utilisateurs par jour à plus de 150 000 en un an. La NSA serait également en train de chercher à casser l’anonymat du réseau et divers documents montreraient selon les dernières rumeurs, qu’une équipe serait chargée d’attaquer le réseau afin d’ne identifier les usagers. Un autre programme, baptisé  XkeyScore pourrait aspirer les adresses IP des internautes qui se servent de Tor pour masquer leurs coordonnées sur la Toile.

Plus de 300 terroristes ont été arrêtés depuis 2008 grâce à Xkeyscore

Selon les documents, en 2012, il y a eu au minimum 41 milliards d’enregistrements collectés et stockés, accessibles via XKeyscore pendant 30 jours. La NSA rappelle que XKeyscore lui permet de mettre la main sur des terroristes. Le programme recueille continuellement des données sur internet. Des informations sur vos emails, les réseaux sociaux sont scrutés, les messages privés sur Facebook par exemple sont visibles grâce à un autre outil de XKeyscore appelé « DNI Presenter », tout ce que vous faîtes sur la Toile ressort avec ce logiciel. Le programme repose sur plus de 700 serveurs répartis dans le monde entier, même en Chine ou en Russie. Les données sont conservées de trois à cinq jours, beaucoup plus longtemps si elles sont importantes, comme les métadonnées qui peuvent être stockées trente jours.  XKeyscore fonctionne comme un moteur de recherche classique, en renseignant le logiciel, les analystes peuvent retrouver l’historique de navigation, les sites visités, les recherches effectuées par un internaute, ses emails et ses destinataires.

Advertisements

Ailleurs sur le web





  • Vieux Mareuil

    Qu’ils demandent à la NSA.