La sortie de l'Apple Watch pourrait inquiéter l'industrie suisse horlogère ?

La sortie de l’Apple Watch pourrait inquiéter l’industrie suisse horlogère ?

Elmar Mock, le co-inventeur de la Swatch en est certain. L’arrivée de la Watch d’Apple pourrait impacter l’industrie Suisse horlogère.

Publié le 12 mars 2015 - 16:01 par François Giraud

L’Apple Watch pourrait menacer l’industrie suisse horlogère

Le co-inventeur de la Swatch, Elmar Mock est inquiet. Une épée de Damoclès plane au-dessus de l’industrie suisse horlogère. Avec l’arrivée de l’Apple Watch, on pourrait voir arriver une ère glaciaire sur cette industrie indique l’inventeur de la Swatch. Interrogé par Bloomberg, il indique qu’Apple va réussir rapidement et que cette réussite va installer une pression sur l’industrie traditionnelle des montres et sur l’emploi en Suisse. Il précise que tous les produits qui se situent dans une fourchette de prix allant de 500 CHF à 1 000 CHF sont en danger, une ère glaciaire pourrait s’abattre sur nous conclut-t-il.

Une ère glaciaire pourrait s’abattre sur nous !

Elmar Mock s’attend à revivre le phénomène qui s’était produit avec l’arrivée du quartz, qui avait failli faire disparaître le marché suisse. Rappelons que Tim Cook avait contacté la filière horlogère pour nouer des liens. Cette dernière s’était montrée réticente à l’Apple Watch. Des responsables avaient indiqué que l’arrivée d’une montre connectée signée Apple n’aurait pas ou peu d’impact sur le savoir-faire et la réputation locale. Ces mêmes personnes indiquaient, à l’époque, que l’arrivée d’un américain hautain et inexpérimenté ne les dérangerait pas. Apple a donc simplement débauché des experts suisses en horlogerie et créé sa montre au sein de sa firme américaine.

Mock Swatch

Publicité

L’univers suisse de l’horlogerie pourrait s’en mordre définitivement les doigts. Elmar Mock indique que dans les deux à trois ans, une partie du marché suisse risque de souffrir brutalement, alors qu’Apple ne mourra pas si sa montre connectée ne devient pas un succès. Elmar Mock déplore l’attitude de l’industrie horlogère suisse et indique : « Nous avons vu beaucoup d’arrogance dans l’industrie suisse de la montre ces dernières années, jugeant les montres connectées comme des gadgets et ne pas les prendre au sérieux ».


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *