l'ARCEP recadre sévèrement Free

l’ARCEP recadre sévèrement Free

L’opérateur Free a annoncé récemment le haut débit à 1Gbps. Il vient de se faire recadrer sévèrement et publiquement par le régulateur des télécoms, l’ARCEP. Elle l’accuse d’enjoliver les performances de sa dernière offre en matière d’internet haut débit et fait état de publicité mensongère dans un communiqué.

Publié le 2 octobre 2013 - 8:10 par La rédaction

L’Autorité de Régulation des Télécoms, l’ARCEP fait son travail et le fait savoir. L’opérateur Free vient d’être recadré sévèrement pour avoir enjolivé son offre de haut débit à 1 Gbps. L’ARCEP a indiqué dans un communiqué que les performances promises dans l’offre de Free étaient « de nature à induire en erreur les utilisateurs ». Free avait annoncé quelques heures avant ce communiqué de l’ARCEP faire une « révolution » avec la Freebox Révolution et indiquait avoir le débit en fibre optique le plus rapide en Europe sans modifier le prix des abonnements de ses clients. Le groupe indiquait une’augmentation de débit pour ceux qui disposent d’une Freebox révolution passant à 1 Gbps en téléchargement (descendant) et à 200 Mbps en montant (upload). Les débits sont dédiés et ne se partagent pas entre les abonnés, donc le débit annoncé est le même pour tout le monde et non un débit pour l’ensemble des personnes. L’ARCEP estime qu’un tel débit est « tributaire non seulement du dimensionnement du réseau d’accès sur lequel Free communique aujourd’hui, mais dépend aussi du dimensionnement de l’ensemble de son infrastructure ».

L’ARCEP accuse Free de publicité mensongère sur les débits annoncés

Free annonçait également que la VDSL2 est déployée et permettra aux abonnés en zones dégroupées dont la ligne est suffisamment courte (pas plus de 1 200 mètres), de basculer automatiquement, ce qui va sensiblement améliorer les débits. « De tels résultats purement théoriques ne correspondent pas à des services pouvant être effectivement offerts au grand public » et « la promesse de Free ne correspondra donc pas à l’expérience de ses clients », indique l’autorité de régulation dans son communiqué. L’ARCEP n’est pas un organisme qui réagit à la légère, et qui engage des sanctions sans preuves. Elle ne réagit que très exceptionnellement pour condamner une offre commerciale qui vient de sortir. Elle précise que les opérateurs sont «  »tenus d’assurer la transparence des offres qu’ils proposent aux utilisateurs, et d’agir de façon loyale vis-à-vis de leurs concurrents ».

Advertisements

Ailleurs sur le web