L'armée Américaine abandonne le robot d'assaut LS3 de Google

L’armée Américaine abandonne le robot d’assaut LS3 de Google

Après 5 années d’expérimentation sur le terrain, l’armée américaine abandonne l’utilisation de LS3, le chien-robot d’assaut de Boston Dynamics, désormais filiale de Google.

Publié le 30 décembre 2015 - 15:53 par François Giraud

Le robot de combat LS3 de Google est abandonné par l’Armée Américaine

Boston Dynamics, une société qui recherche, développe et conçoit de nombreux robots avait été rachetée par Google fin 2013 et nous avait présenté comme BigDog, Cheetah ou Petman, des robots capables de marcher, de s’accrocher à un mur, de sauter et même de courir. Par la suite, Boston Dynamics nous présentait Spot, un robot qui s’apparente à un gros chien, qui se déplace à quatre pattes et qui est une évolution de Big Dog, un autre robot de 108 kg dont le projet avait été récupéré par le laboratoire scientifique Darpa de l’armée américaine.

Boston Dynamics  a conçu divers robots et prototypes pour la DARPA, le département de recherche et développement de l’armée américaine. Boston Dynamics effectue diverses recherches en robotique pour arriver à proposer un robot assistant qui aiderait l’homme au quotidien. Ce robot assistant pourrait transporter des charges lourdes, des dispositifs médicaux ou effectuer diverses tâches.

Capture-decran-2015-12-29-a-16

Publicité

Boston Dynamics a été créée en 1992 par un professeur du Massachusetts Institute of Technology. Divers robots ont été créé, capables de marcher, de s’accrocher à un mur, de sauter et même de courir comme BigDog, Cheetah ou Petman. Le projet LS3 (Legged Squad Support System) va être abandonnée par l’armée américaine. LS3 est un robot d’assaut, destiné à aider l’armée américaine lors de missions difficiles. Le modèle de base était capable de porter de lourdes charges, jusqu’à plus de 200 kg et d’aider les soldats dans leur progression sur le terrain.

Jugé trop bruyant lors d’expérimentations et de manœuvres dans le Pacifique, le chien-robot d’assaut de Boston Dynamics, désormais filiale de Google, n’a pas remporté un franc succès auprès des Marines de l’armée. Un aspect négatif qui pourrait mettre en péril la vie des soldats selon un porte-parole des Marines américains. Même si LS3, le nom de code de ce robot d’assaut, pourrait permettre de remplacer les soldats lors de missions délicates, il serait bien trop bruyant et difficilement réparable en cas de panne sur le terrain.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *