Lors du NETmundial qui vient de se dérouler ce mercredi 23 et ce jeudi 24 avril 2014 en direct de Sao Polo au Brésil, les participants dont la Suisse, condamnent l’espionnage sur Internet au profit d’une gouvernance multilatérale. Cette condamnation intervient quelques mois après les révélations d’Edward Snowden dans l’affaire des écoutes américaines. Les participants souhaitent que la collecte des données privées soit soumise aux lois internationales des droits de l’homme. Une résolution dans ce sens a été rendue publique ce jeudi soir.

Une gouvernance multilatérale pour un Internet libre

Lors de ce sommet international, les 900 participants ont plaidé en faveur d’une gouvernance multilatérale pour un Internet libéré de la tutelle américaine. Les participants, des acteurs du Web dont les instituts, des ONG, des acteurs privés, des universitaires et des gouvernements se sont tous accordés sur le fait que l’avenir sera une gouvernance mondiale d’Internet. La domination des Etats-Unis a été l’un des sujets les plus abordés lors de ce sommet. Les USA se sont engagés le mois dernier à revoir le statut de l’Icann. Les résolutions du NETmundial préconisent une gouvernance d’Internet multilatérale, concernant tous les acteurs pour tendre vers un réseau unique, flexible, stable, sûr, décentralisé, interconnecté et accessible à tous.

La présidente du Brésil lors du sommet NETmundial ce jeudi 24 avril 2014
La présidente du Brésil lors du sommet NETmundial ce jeudi 24 avril 2014

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here