Le nouveau projet de Microsoft pour contrer les risques d'espionnage de la NSA

Le nouveau projet de Microsoft pour contrer les risques d’espionnage de la NSA

Suite à l’espionnage de certains de ses clients par la NSA, Microsoft aurait trouvé une solution pour ses utilisateurs basés à l’étranger et pourrait proposer l’hébergement de données en dehors des Etats-Unis.

Publié le 23 janvier 2014 - 9:36 par François Giraud

Suite aux indiscrétions et à l’espionnage des données des internautes par la NSA effectuées auprès de groupe comme Google ou encore Yahoo, Microsoft  pourrait proposer à ses clients basés à l’étranger d’héberger leurs données en dehors des Etats-Unis. Des hébergeurs en dehors des frontières pour rassurer ses clients. Brad Smith, directeur juridique de Microsoft a indiqué au Financial Times que cette mesure aurait un coût financier mais qu’elle permettrait de redonner confiance aux clients. Si Microsoft met en place cette mesure, il sera le précurseur et les autres groupes pourraient le suivre par la suite.

Déplacer des hébergeurs à l’étranger pour échapper aux écoutes de la NSA

En plaçant des serveurs hors des Etats-Unis, ils seront hors de portée de la juridiction américaine, donc plus loin des écoutes de la NSA et moins susceptibles d’être espionnés. Les données des étrangers ne seront plus stockées sur le sol américain. Les données seront sous la juridiction des pays où elles se situent. Pour des questions de coûts, Google ne souhaite pas héberger les données de ses clients en dehors des frontières des USA. Microsoft mettrait à disposition de ses clients des hébergeurs en Irlande pour les clients européens. Lors de la surveillance par la NSA des comptes de Microsoft, Brad Smith avait qualifié l’espionnage américain de menace persistante et grave, comme le piratage et les attaques informatiques malveillantes. Cette mesure étudiée par Microsoft fait suite au rendez-vous de Davos, qui a réuni les grands patrons du high tech ce mercredi 22 janvier 2014.

Advertisements

Ailleurs sur le web