Le Projet Ara de Google avance avec deux nouveautés

Le Projet Ara de Google avance avec deux nouveautés

Le projet Ara de Google ne devrait pas tarder à voir le jour. Le smartphone modulable aurait la particularité de permettre l’échange à chaud, donc sans éteindre le mobile de ses composants et on apprend également qu’il devrait évoluer sous Android L.

Publié le 1 octobre 2014 - 17:31 par François Giraud

Le projet Ara de Google, qui est un smartphone modulable dont on pourra changer les composants apporte son lot de nouveautés. On apprend que les composants pourront être changés à chaud, c’est-à-dire qu’il ne sera pas nécessaire d’éteindre son smartphone pour modifier les composants et on apprend également que les divers modèles évolueront sous Android L. On apprenait au mois d’avril dernier que la batterie pourrait être remplacée à chaud mais les dernières informations indiquent qu’il sera également possible de changer la majorité des modules qui s’articulent autour du squelette du Ara. Les seuls modules qui ne pourront pas être modifiés le smartphone allumé seront l’écran et le processeur.

Google Projet Ara: un endosquelette avec des modules aimantés personnalisables

Google Projet Ara: un endosquelette avec des modules aimantés personnalisables

Changer des modules à chaud

Le concept du Projet Ara, connu également sous le nom de Phonebloks est de proposer un smartphone en kit, modulable selon vos envies et vos besoins. Il est composé de divers blocs qui peuvent être interchangés dont la plupart à chaud, le smartphone allumé. La modularité est la base de ce projet. À partir d’une structure maîtresse, un exosquelette, vous pourrez choisir selon vos besoins ce que vous souhaitez rajouter pour concevoir votre smartphone. Il vous suffira d’emboîter des modules sur la base de l’appareil. Vous choisirez votre processeur, votre appareil photo, votre écran, votre batterie, vos ports ainsi que tous les éléments qui composeront votre mobile. les premiers smartphones Ara devraient voir le jour début 2015 et disposeront d’une version spécifique d’Android L, conçue par la fondation Linaro. La liste des partenaires a été allongée. Google travaille actuellement sur ce projet Ara avec Quanta, Toshiba, Rockchip, Foxconn, Laird Technologies et Array Labs. Une boutique en ligne proposant les divers composants sera également lancée en début d’année prochaine. Toshiba fournira des chipsets, Sony, Samsung et LG pourraient fournir des capteurs photo ou des écrans et Sennheiser des modules audio. Chaque marque alimentera la boutique en ligne selon son domaine de compétence.

Advertisements

Ailleurs sur le web