Le réseau WiFi dans les trains, oui, mais pas pour tout de suite !

Le réseau WiFi dans les trains, oui, mais pas pour tout de suite !

La secrétaire d’Etat au numérique publie un message sur Twitter et interpelle la SNCF sur la disponibilité du Wi-Fi à bord des TGV.

Publié le 22 octobre 2014 - 11:20 par François Giraud

« Toc toc toc, la SNCF : on peut se voir pour discuter wifi dans le train ? »

Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat au numérique vient d’envoyer ce message sur Twitter à l’intention de la SNCF, qui lui répond que le rendez-vous est pris. La secrétaire d’Etat trouve inacceptable de ne pas disposer du Wi-Fi dans les trains, alors qu’il est disponible dans quasiment tous les services de TGV dans le monde.

wifi train

Publicité

Une requête impossible à mettre en place à court terme selon la SNCF

Axelle Lemaire demande un rendez-vous à Guillaume Pépy et souhaite aborder avec le président de la SNCF les raisons de l’absence de réseau Wi-Fi dans les trains. Mais la secrétaire d’Etat devra certainement attendre encore un peu car les moyens financiers nécessaires pour équiper une rame de TGV coûtent la modique somme de 350 000 euros et la société nationale des chemins de fer compte 450 rames TGV. Équiper le parc de sa SNCF reviendrait à débourser la somme de 157,5 millions d’euros. Une somme importante sachant que les voyageurs ne sont pas disposés à payer pour avoir un accès à Internet dans les trains. De plus, le SNCF indique que les infrastructures nécessaires pour permettre de proposer le Wi-Fi sont complexes à mettre en place. Les TGV roulent à plus de 300 km/h et les technologies actuelles ne permettent pas de disposer d’un débit optimal à cette vitesse, en France tout du moins. La SNCF ne peut donc pas proposer ce service dans l’immédiat. Il était prévu de proposer le Wi-Fi en première et seconde classe sur la ligne Est mais le coût était alors de 4,99 €/heure ou de 9,99 € pour le voyage. Cette initiative présentée en 2010 par la SNCF avait été testée avec le Box TGV mais n’avait pas été généralisée sur l’ensemble du territoire. Les voyageurs pouvaient surfer grâce à une technologie qui mêlait le satellite et le Wi-Fi. Sur son site, le SNCF indique pourtant que 69% des voyageurs qui ont l’habitude de se connecter pendant leurs déplacements estiment que l’absence de Wi-Fi à bord des trains est gênante.


Ailleurs sur le web


One Comment

  1. coolswing

    23 octobre 2014 at 11 h 59 min

    ça fait 6 jours que le twite a été publié et je trouve ça choquant qu’on continue a faire des articles la dessus alors qu’il n’y a rien de nouveau…. plutôt que de vous tourner les pouces en faisant du matraquage je suis sur que vous pouvez trouvé d’autre sujet pour vos article (et pas ébola….. ça suffit aussi)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *