Lentilles de contact intelligentes: Google & Novartis signent un partenariat

Lentilles de contact intelligentes: Google & Novartis signent un partenariat

Au chapitre des objets connectés dédiés à la santé, Google et le laboratoire pharmaceutique Novartis sont en train de développer des lentilles de contact intelligentes destinées aux diabétiques. Un accord a été conclu entre les deux groupes afin d’exploiter la technologie Smart Lens dans le domaine médical.

Publié le 16 juillet 2014 - 8:24 par François Giraud

Mesurer le taux de sucre ou corriger la vue via une lentille connectée ne sera bientôt plus un rêve. Alcon, l’une des filiales du laboratoire pharmaceutique Novartis et le géant du web Google viennent de signer un accord afin de développer ensemble des lentilles de contact intelligentes. La technologie Smart Lens est au cœur de ce projet qui devrait voir le jour prochainement. Un prototype a déjà été mis au point. L’accord en question autorise le laboratoire Novartis d’exploiter les technologies des composants électroniques développés par Google, à savoir des micro-puces et des nano-capteurs.

Une lentille de contact capable de mesurer la glycémie dans les larmes

Une lentille de contact capable de mesurer la glycémie dans les larmes

Comment fonctionne cette lentille ?

Cette lentille est un micro-capteur intelligent qui renseignera son porteur sur son taux de glucose, c’est-à-dire le taux de sucre présent dans le sang. Les personnes diabétiques évaluent leur glycémie tous les jours à plusieurs reprises en se piquant le bout du doigt et en plaçant une gouttelette de sang sur une bandelette puis dans un lecteur pour connaître ce taux. Cela s’appelle communément un « Dextro », du nom du premier appareil mis sur le marché pour mesurer la glycémie en 1978. Désormais, avec cette puce intelligente, il ne sera plus nécessaire d’avoir recours à cette manipulation. La lentille de contact, mesurera le taux de glucose présent dans les larmes toutes les secondes, enregistrera les résultats qui pourront être consultés par la personne concernée mais également envoyés à vos médecins. Ces lentilles fonctionnent en utilisant une petite puce connectée et un capteur de glucose miniaturisé, qui sont enfermés entre deux couches de matériaux dont on fait les lentilles de contact. Les lentilles pourraient également renfermer un système lumineux par LED pour avertir l’utilisateur en cas de dépassement des seuils de glucose. Si le taux est trop faible ou trop élevé, le diabétique peut s’évanouir voire tomber dans le coma, d’où l’importance pour ses lentilles d’avoir également un rôle préventif. Novartis travaillerait également sur l’utilisation de ces puces intelligentes afin d’aider les personnes atteintes de presbytie qui ont de la difficulté à lire sans lunettes.

Advertisements

Ailleurs sur le web