Les entreprises américaines du cloud pourraient perdre 35 milliards de dollars

Les entreprises américaines du cloud pourraient perdre 35 milliards de dollars

Suite au scandale PRISM, de nombreux clients ont retiré leurs données des clouds américains. Les fournisseurs pourraient perdre beaucoup d’argent.

Publié le 9 août 2013 - 13:11 par La rédaction

Suite au scandale Prism et aux révélations des pratiques de la NSA, les fournisseurs américains du cloud pourraient perdre jusqu’à 35 milliards de dollars. Les clients, en particulier les Européens étant de plus en plus méfiants peuvent retirer leurs données des clouds américains. L’impact des révélations est immédiat sur la compétitivité des entreprises outre-Atlantique. Le chiffre d’affaires des fournisseurs peut en pâtir. 10 à 20% des contrats des prestataires cloud américains à l’étranger pourraient être annulés selon l’ITIF (The Information Technology & Innovation Foundation) durant les trois prochaines années soit une perte comprise entre 21,5 et 35 milliards de dollars.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres!

Selon ce rapport du cabinet d’analyse ITIF, un non-résident américain du dix affirme avoir déjà résilié son contrat avec un fournisseur américain du cloud et 50% des personnes interrogées affirment ne plus vouloir faire appel à un groupe basé en Amérique à l’avenir. Une opportunité pour les fournisseurs Européens. ITIF estime que le gouvernement américain devrait faire preuve de transparence pour éviter la chute du marché américain du cloud. Les acteurs du cloud européen vont pouvoir profiter de cette chute outre-Atlantique, en proposant une sécurité des données en Europe. Certains d’entre eux notent déjà une croissance de leurs revenus.

Publicité

Ailleurs sur le web