Les Eurodéputés ne veulent pas d'un Internet à deux vitesses

Les Eurodéputés ne veulent pas d’un Internet à deux vitesses

Le Parlement Européen vient d’adopter un texte en faveur de la Neutralité du Net. Ce texte défend un Internet sans discrimination de trafic et ouvert à tous. La fin du roaming approche à grands pas.

Publié le 6 avril 2014 - 8:11 par François Giraud

Le Parlement Européen vient de voter en faveur de la fin de l’itinérance, des frais et surcoûts liés aux appels, aux messages et au Data. Ils ont donc voté pour le suppression pur et simple du roaming au sein de l’Union Européenne à compter du 15 décembre 2015. Les consommateurs qui utiliseront leurs mobiles hors de leurs frontières ne paieront plus de surcoûts. Une bonne nouvelle pour les utilisateurs, bien moins bonne pour les opérateurs. Neelie Kroes est satisfaite de cette décision et indique que l’Union Européenne doit servir à cela: « lever les obstacles pour rendre la vie des Européens plus simple et moins coûteuse.  »

Le deuxième dossier étudié par les eurodéputés: la Neutralité du Net

Le deuxième dossier sensible concerne la Neutralité du Net. Les eurodéputés ne veulent pas d’un Internet à deux vitesses. Ils votent pour que le trafic dans sa globalité soit traité de manière équitable. Plus de discrimination, de limitation ou d’interférence du contenu, du service ou de l’application. Les FAI ne pourront plus bloquer ou interférer au niveau d’Internet, excepté pour répondre à une décision de justice ou pour décongestionner le réseau. Les députés demandent une transparence sans failles, plus de discrimination. Les fournisseurs d’accès ne pourront plus ralentir ou bloquer les services Internet de leurs concurrents. Il est courant que les opérateurs limitent sur leur débit la part du trafic de leurs concurrents. les FAI pourront quand même continuer à proposer des services comme la vidéo à la demande ou des offres de stockage dans le nuage mais uniquement s’ils ne pénalisent pas l’accès aux services de leurs concurrents. L’amendement du rapport Castillo apporte un cadre clair et bien précis de ce principe: « le principe de neutralité de l’internet dans l’Internet ouvert signifie que tout le trafic devrait être traité de la même manière, sans discrimination, restriction ou interférence, quels que soient l’émetteur, le récepteur, le type, le contenu, l’appareil, le service ou l’application. » Si les FAI ne respectent pas ce « principe », engageront leru responsabilité devant la Cour de Justice de l’Union Européenne.

Advertisements

Ailleurs sur le web





  • bibousiq

    2 bonnes nouvelles ! Et qui prouvent que les eurodéputés sont bien plus en avance que nos parlementaires nationaux sur ces questions.

  • cocagne

    Ne pas se rejouir trop vite
    1 ; La procédure ne sera terminée qu’après les elections donc avec une autre chambre
    2: En fait les « tuyaux » prferenciels sont dans les faits acceptés c’est jusqte une affaire de sémanyique il y