La Federal Communications Commission, le régulateur américain du net doit voter un texte sur la Neutralité du Net qui pourrait permettre de mettre en place un accès privilégié aux réseaux contre rémunération. Ceci signifie que les FAI pourraient monnayer l’accès à leurs services, une pratique jugée discriminatoire par les géants du Web qui s’opposent à la FCC. Ce sont une centaine de sociétés qui se sont mobilisés contre le régulateur Américain à travers une lettre demandant un Internet libre et ouvert.

Les géants du Web se mobilisent contre un Internet à deux vitesses

Les grands acteurs du Web qui se mobilisent pour un Internet libre, non discriminatoire, souhaitent faire réagir le FCC pour que le vote qui doit être prononcé le 15 mai prochain permette une Neutralité du Net et ne représente pas une menace pour Internet. Parmi les sociétés qui se sont mobilisés, on retrouve Google, Facebook, Twitter, Yahoo! ou encore Amazon. Si le vote proposé par la FCC était approuvé, le projet de Neutralité du Net serait rejeté et les FAI pourraient vendre un accès plus ou moins avantageux à leur réseau, ce qui aboutirait à une forme de discrimination de l’accès au Web. Le principe de Neutralité du Net permet de garantir un traitement identique de l’ensemble des flux de données sur Internet, sans différence par rapport à l’émetteur, au destinataire ou au contenu. Concrètement, les sites Web les plus riches disposeront d’une connexion rapide et les plus pauvres seront sur les chemins de terre comme l’indique Craig Aaron, président du mouvement Free Press. Ainsi, les start-up aux capacités financières limitées, qui tentent de se développer seront victimes de cette décision.

3 Commentaires

  1. yes c’est le debut de la fin d’internet alors que l’essor est basé sur son accessibilité.. vivement l’internet libre des serveurs des futurs BRIC !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here