CNIL : les hotspots Wi-Fi jugés dangereux

CNIL : les hotspots Wi-Fi jugés dangereux

La CNIL épingle les hotspots Wi-Fi pour leur cruel manque de sécurité concernant le stockage de données privées.

Publié le 23 décembre 2014 - 15:40 par Stéphane Ficca

La CNIL épingle les hotspots Wi-Fi

La CNIL vient de procéder à un contrôle de divers hotspots Wi-Fi, ces fameuses bornes Wi-Fi gratuites auxquelles on se connecte grassement au restaurant, dans le train, à l’hôtel ou dans différents lieux publics. La célèbre commission décourage toutefois l’emploi de ces bornes, puisque d’après les tests réalisés, ces dernières ne sont pas réellement conformes avec les exigences de la loi Informatique et Liberté.

En effet, plutôt que de stocker uniquement des données relatives au trafic, les gestionnaires conserveraient parfois sur les bornes le contenu des communications échangées et mêmes les différents sites consultés. Des informations bien souvent stockées à l’insu de l’utilisateur, parfois conservées sans la moindre limite de conservation, alors que cette dernière est normalement limitée à un an.

Samsung pourrait commercialiser du Wi-Fi à 575 Mo/s dès 2015

Publicité

A cela, la CNIL pointe du doigt le fait que de nombreux gestionnaires ne gèrent pas eux-mêmes leur point d’accès Wi-Fi, et laissent ici le soin à des entreprises tierces de prendre le contrôle du système à distance, avec la possibilité bien sûr pour ces dernières de consulter les informations privées concernant les utilisateurs. Autant de lacunes qui font que la CNIL invitent les utilisateurs à éviter d’utiliser ces bornes gratuites, et les gestionnaires à sécuriser davantage leur système en paramétrant ce dernier comme il se doit, ou en avertissant les utilisateurs quant au traitement de leurs données personnelles.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *