Les identifinats et téléphones de 4,6 millions de comptes Snapchat publiés sur le Net

Les identifinats et téléphones de 4,6 millions de comptes Snapchat publiés sur le Net

Créée par des étudiants de l’université de Stanford, l’application Snapchat défraie la chronique. De nombreux comptes auraient été compromis et seraient dans la nature. L’application qui permet d’échanger des photos pendant un cours instant entre deux correspondants rencontrerait une difficulté de taille. Ce ne sont pas moins de 4,6 millions de comptes qui se seraient retrouvés sur Internet avec leurs informations rendues disponibles publiquement, ce qui peut être gênant au regard de la nature des photos échangées.

Publié le 2 janvier 2014 - 10:31 par François Giraud

Des données confidentielles sur 4,6 millions de comptes Snapchat ont été dévoilées sur la toile. Les identifiants et les numéros de téléphone des utilisateurs se sont retrouvés sur Internet ce qui peut être compromettant au regard des échanges effectués via cette application. Un groupe de pirates est à l’origine de cette vulnérabilité. Ils indiquent que Snapchat ne prend pas assez de mesures de protection de ses utilisateurs. Les hackers ont tout de même masqué les deux derniers chiffres des numéros de téléphone.

Snapchat: 4,6 millions de compte dévoilés sur la toile

Snapchat: 4,6 millions de compte dévoilés sur la toile

Cette application remporte un vif succès aux Etats-Unis avec plus de 400 millions de messages échangés par jour au mois de septembre 2013. Les principaux utilisateurs sont jeunes. Leur nombre ne cesse d’évoluer (+ 150 millions entre juin et septembre 2013). Snapchat est une plateforme permettant de partager des photos et des vidéos avec une durée de vie limitée comprise entre 1 et 10 secondes. Il y a quelques mois, l’application de partage de photos et de vidéos à durée de vie courte Snapchat a fait l’objet d’une proposition de rachat de la part du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg. Selon le Wall Street Journal, il aurait proposé une somme supérieure à 1 milliard de dollars. Evan Spiegel, le PDG et cofondateur de la plateforme Snapchat a refusé cette proposition de Facebook. Les pirates qui ont révélé sur le site SnapchatDB les informations compromettantes veulent montrer à la société que son application n’est pas suffisamment sécurisée et peut être vulnérable.

Advertisements

Ailleurs sur le web