Les inquiétudes autour du lecteur biométrique de l'iPhone 5S

Les inquiétudes autour du lecteur biométrique de l’iPhone 5S

Après l’annonce de la sortie de l’iPhone 5S lors de la keynote de mardi dernier, un sentiment d’inquiétude apparaît sur les réseaux sociaux, sur l’utilisation que pourrait faire Apple de nos empreintes digitales mémorisées dans son nouveau terminal.

Publié le 16 septembre 2013 - 7:50 par La rédaction

C’est sur Twitter que l’inquiétude a pu être ressentie mardi soir après l’annonce du système biométrique intitulé « Touch ID » du nouveau smartphone de la marque à la Pomme, l’iPhone 5S. Le mot-clé #fingerprints a été relayé par la presse spécialisée. Apple a dû préciser le fonctionnement de son lecteur d’empreintes digitales afin d’apaiser les tensions palpables. La marque à la Pomme précise qu’aucune image de l’empreinte digitale n’est stockée, ce sont les données concernant l’empreinte qui sont utilisés. Votre doigt, une fois scanné est rangé dans une sorte de bibliothèque en fonction de sa forme, de ses volutes et de sa boucle (loop). La signature digitale est stockées une fois chiffrée sur un espace dédié à la puce A7 de votre iPhone et aucune personne ne peut y avoir accès excepté Apple qui garantit de pas là transmettre à des tierces personnes. De plus, vous pouvez insérer un mot de passe auxiliaire pour améliorer le dispositif de sécurité.

Un bond en avant pour les iPhone

Avec la fonction Touch ID de l’iPhone 5S, vous n’avez plus à pianoter votre code PIN, le risque d’erreur est nul et le vol de mobile étant développé de nos jours, avec cette sécurité supplémentaire, personne ne pourra utiliser votre iPhone. De plus vous pouvez désormais acheter ce qui vous fait envie sur les boutiques d’Apple et à terme il sera certainement possible d’effectuer de nombreux achats par le biais du capteur biométrique, payer ses factures, son parking, ses courses, …

Touch ID iPhone 5S

Touch ID iPhone 5S

Apple se justifie et rassure ses clients

La marque à la Pomme a dû répondre à d’autres inquiétudes concernant ce lecteur Touch ID sur le fait qu’il est impossible de copier l’empreinte scannée par le propriétaire de l’iPhone 5S. Les rumeurs alimentées par les séries américaines montrant que des empreintes sont reproduites grâce à des copies en silicone est peu probable. Elle est possible mais tout le monde ne se balade pas avec le matériel nécessaire pour effectuer une telle prouesse. L’iPhone 5S qui sera dérobé dans la rue, au vol à l’arrachée, aura peu de chances d’être déverrouillé, tant le système est complexe à mettre en oeuvre. Le scénario du doigt qui est coupé pour l’utiliser le scanner l’empreinte ne fonctionnera pas non plus, car les doigts sont vivants et le lecteur d’empreintes Touch ID recherche les signes vitaux lors du passage sur son capteur. Autant d’inquiétudes qui peuvent être écartées. Apple précise que pour un bon fonctionnement de son capteur Touch ID il est nécessaire d’enregistrer l’empreinte digitale d’un doigt sans cicatrices. Enfin, un iPhone 5S qui n’aurait pas été déverrouillé par empreintes digitales au bout de 48 heures vous demandera un mot de passe auxiliaire, auquel cas, vous ne pourrez pas accéder à votre terminal. Une sécurité supplémentaire.

Advertisements

Ailleurs sur le web





  • Jean

    Mode DFU + Restauration et voila l’iPhone tout neuf, le voleur vole le téléphone dans le but de le revendre. Fonction inutile, pourquoi pas un scanneur rétinien #JustANewWayToFeedPRISM