Les salariés surfent davantage au bureau pendant la période estivale

Les salariés surfent davantage au bureau pendant la période estivale

Les salariés s’adonnent davantage à leur passe-temps favoris au bureau: surfer sur le Web. Mais attention aux abus en cette période de vacances estivales et à ne pas sortir des sentiers battus. Selon une étude récente, les Français au bureau passeraient en moyenne 1h48 sur la toile, dont 58% du temps à des fins personnelles.

Publié le 30 juillet 2014 - 9:41 par François Giraud

La grande passion des salariés est de passer du temps sur la toile pour relever son courrier, discuter sur Msn ou sur Skype, aller sur Facebook, Twitter ou encore regarder une vidéo sur YouTube. En cette période de lenteur de l’activité estivale, les salariés surfent davantage que dans les périodes de rush. Mais attention aux abus. L’usage personnel peut être autorisé mais il ne faut pas en abuser. Certains employés accrocs au Web en ont déjà fait les frais et ont été licenciés. Lorsque l’entreprise tourne au ralenti, les tentations sont grandes. Il ne faut pas oublier que l’ordinateur qui est mis à disposition d’un salarié, l’est à titre professionnel. Il est cependant admis de pouvoir en faire un usage personnel dans la limite du raisonnable. Mais certains salariés, de plus en plus nombreux, s’adonnent à leurs passions favorites, jouer sur Internet, regarder des vidéos ou des photos de vacances et discuter sur les réseaux sociaux. Les chefs d’entreprises ne sont pas dupes et pourraient vous faire regretter de passer trop de temps à être moins productif.

36% des entreprises bloqueraient les accès aux réseaux sociaux

Selon une étude d’Olféo, les Français passent de plus ne plus de temps sur Internet sur leur lieu de travail, avec 108 minutes en moyenne par personne et par jour. Jusque-là, rien de bien exceptionnel. Mais ce que les patrons vont moins apprécier est que sur les 1h48 passées à surfer sur le web au bureau, 58% du temps est consacré à des fins personnelles, ce qui représente 63 minutes par jour sur un total de 108 minutes, ce qui ne laisse que 45 minutes pour travailler sur Internet, soit 42% du surf global journalier. Par rapport à 2012, les Français passent 6 minutes de plus par jour sur Internet à titre personnel et 5 minutes de plus à titre professionnel. La productivité d’un salarié chuterait selon l’étude de 14% en moyenne. Le temps passé sur Internet au bureau à des fins personnelles représente un total de 31,5 jours par an, donc à se concentrer à faire autre chose que travailler. Soit une perte annuelle pour l’entreprise de 5 589 euros par ouvrier, de 5 333 euros pour un ouvrier et de 14 394 euros pour un cadre.

Advertisements

Ailleurs sur le web