Les agences de renseignements américaines déconseillent fortement l’utilisation de smartphones chinois, notamment Huawei.

Huawei au coeur des préoccupations de la NSA, du FBI et de la CIA

De plus en plus présente sur le marché depuis quelques années déjà, la marque chinoise Huawei a acquis une certaine notoriété auprès du grand public. Le géant chinois propose en effet des smartphones plutôt avancés technologiquement parlant, en conservant un tarif relativement accessible. Toutefois, selon les agences de renseignements américaines, la marque Huawei serait à fuir…

En effet, la NSA, le FBI ou encore la CIA déconseillent les utilisateurs américains d’utiliser les produits et les services fabriqués par des groupes chinois comme Huawei. Le géant ZTE est également cité par les célèbres agences. Selon le FBI, le gouvernement américain serait très préoccupé par les risques que représentent ces services chinois. Ces derniers pourraient en effet avoir accès « à des positions de pouvoir dans les réseaux de télécommunication américains« .

Pour les agences américaines, Huawei constitue une réelle menace, la marque ayant été fondée par un ancien ingénieur de l’armée populaire de libération de Chine. Selon les Etats-Unis, Huawei est une branche du gouvernement chinois, à tel point que certains opérateurs locaux ont du retirer certains smartphones de leur catalogue. C’est le cas notamment de AT&T, qui aurait retiré le Mate 10 Pro de son catalogue à la suite de pressions.

De son côté, Huawei a évidemment tenu à rassurer ses (nombreux) adeptes. « Huawei est au courant d’une série d’activités gouvernementales américaines visant apparemment à empêcher l’activité de Huawei sur le marché américain. Huawei fait confiance aux gouvernements et aux clients de 170 pays dans le monde et ne présente aucun risque de cybersécurité plus important que n’importe quel fournisseur » annonce ainsi un porte-parole de la marque. Des craintes d’espionnage presque palpables de la part des Etats-Unis, avec un petit climat de paranoïa qui semble voué à s’installer envers les constructeurs chinois, de plus en plus présents (et puissants) sur le marché de la téléphonie mobile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here