Les Youtubeurs ne percevront plus d'argent sans détenir de droits commerciaux

Les Youtubeurs ne percevront plus d’argent sans détenir de droits commerciaux

Suite à la nouvelle politique de respect des droits d’auteur de YouTube, il est désormais interdit de percevoir des revenus publicitaires en contrepartie de contenus uploadés et fréquemment visités sans autorisation de les utiliser à des fins commerciales. Les premiers touchés par cette restriction sont les Youtubers, qui sont des personnes qui mettent en ligne sur YouTube des extraits de parties de jeux vidéo par exemple, se filment en train de jouer ou ont créé des chaînes relatives à leurs jeux préférés.

Publié le 12 décembre 2013 - 17:00 par La rédaction

Jusqu’à présent, les Youtubers pouvaient mettre une vidéo en ligne, sur un jeu vidéo par exemple, via leur chaîne YouTube et montrer les diverses étapes d’un jeu, ou faire partager aux internautes le déroulement d’une session. Par l’intermédiaire de contrats signés avec des networks, des intermédiaires qui négociaient des contrats avec des éditeurs de jeux vidéo, certains Youtubers dont les contenus étaient souvent visités par les internautes pouvaient percevoir des revenus publicitaires conséquents. Ce temps est révolu. Il ne sera plus possible de percevoir quoi que ce soit sans autorisation d’utiliser les vidéos téléchargées à des fins commerciales et sans détenir de droits commerciaux dans les règles et relatifs à l’ensemble de contenus audio et vidéo. Concrètement, si sur votre chaîne YouTube, vous aviez pour habitude de télécharger vos parties de jeu Minecraft ou d’Assassin’s Creed  et que vous perceviez une somme d’argent provenant de « networks » grâce aux nombreuses visites de vos fans, c’est terminé! sauf si vous disposez des droits commerciaux concernant vos contenus audio et vidéo.

Une restriction qui vise en priorité les Youtubers spécialisés en jeux vidéo

A partir de maintenant, chaque contenu uploadé sur le service sera examiné par une équipe afin d’être validé. Cet examen en détail pourra durer entre deux heures et deux jours. De plus, aucune monétisation ne sera désormais possible sur les contenus protégés par des droits d’auteur, même en passant par des intermédiaires. Cette décision concerne les clips vidéo, les vidéos personnelles ou tout support contenant de la musique ou une vidéo protégée par des droits d’auteurs. Les artistes indépendants ne pourront plus faire de publicité sur YouTube sans autorisation de leur maison de disque. Il ne sera plus possible aux Youtubers de gagner le moindre centime sur une vidéo qui contient des extraits de musiques, films ou de jeux vidéo protégés.

Advertisements

Ailleurs sur le web