Google vient de dévoiler ce mercredi 6 novembre 2013 que la construction maritime que le groupe a entamé dans la Baie de San Francisco ne sera pas un centre de données comme les rumeurs le faisait penser. Dans un communiqué, le groupe indique que « même s’il est encore top tôt et que les choses peuvent changer, nous pensons utiliser cette barge comme espace interactif ou les gens pourront apprendre des choses sur les nouvelles technologies« . Cette plateforme flottante mesure près de 2000 m² et elle est autosuffisante en énergie. Elle sera alimentée par un système de générateurs électriques via l’énergie hydraulique avec des cellules de refroidissement. Un concept permettant d’avoir de nombreux avantages. Ce chantier repose sur des conteneurs, il est donc mobile. L’avantage est qu’il peut être déplacé facilement. D’autre part, il utilisera les mouvements de l’eau comme énergie et permettra ainsi de réduire la facture énergétique. Pour rappel, l’ensemble des centres de données américains consommaient 1,5 % de l’électricité américaine en 2006.

Chantier Google en construction au sud-est de Treasure Island
Chantier Google en construction au sud-est de Treasure Island

Le bâtiment actuellement en construction se trouve dans la baie de San Francisco entre San Francisco et l’Oakland au sud-est de l’île de Treasure Island qui est une ancienne base militaire. Du fait de sa position, il deviendra un bâtiment parasismique et même indestructible en cas de tsunami du fait de sa mobilité, et sera rentabilisable assez facilement grâce à sa source d’énergie peu onéreuse, qui n’est autre que de l’eau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here