L'Hadopi repart à l'assaut du streaming illégal

L’Hadopi repart à l’assaut du streaming illégal

La Hadopi vient de décider de mener une lutte contre les nouvelles méthodes de téléchargement illégal en s’attaquant au portefeuille des sites malfaisants. Divers outils sont proposés pour lutter contre de streaming et le téléchargement direct.

Publié le 14 septembre 2014 - 11:30 par François Giraud

La Hadopi s’est longuement intéressé au téléchargement illégal via la technique de Peer-to-Peer (P2P) mais n’a pas suivi l’évolution des méthodes utilisées par les pirates, notamment celle qui consiste à effectuer des téléchargements illégaux via le streaming. C’est la raison pour laquelle, la Haute Autorité a décidé de se lancer à l’assaut des sites de téléchargement illégaux utilisant cette nouvelle méthode de piratage par le biais du streaming.

La Hadopi met en oeuvre des outils pour lutter contre les sites de streaming

Ce vendredi 12 septembre, la Haute Autorité a annoncé qu’elle « mettait en place un recensement fiable tant des services de communication au public en ligne offrant massivement au public des œuvres protégées sans autorisation des titulaires de droits que de leurs pratiques ». Cela ferait plus de trois années que l’Hadopi travaillerait sur des moyens pour lutter contre le téléchargement direct et les sites de streaming en plus de la technique du Peer-to-Peer. Une étude avait été lancée il y a deux ans afin de proposer des solutions de lutte. Le rapport de cette étude servira à la Haute Autorité à mettre en oeuvre divers outils et solutions pour lutter contre les sites incriminés.

Divers outils pour lutter contre le streaming illégal

La Hadopi va définir avec les professionnels des secteurs mis en cause des solutions pour stopper les revenus des sites qui développent le téléchargement illégal. Des revenus générés par les publicités en ligne. L’Hadopi veut assécher les revenus des sites de téléchargements illégaux. Une cartographie sera mise en place et recensera les services de streaming et de téléchargement proposant des oeuvre protégées au public. Ces propositions ont été formulées dans un document. Elles sont issues du rapport rédigé par Mireille Imbert-Quaretta.

Advertisements

Ailleurs sur le web





  • Boubou

    Hadopi aura toujours 10 ans de retard….Bref c’est comme ça, et ce n’est pas c’est personnes la qui vont changer quoi que soit (3 ans pour plancher sur du streaming mdrrrrr ) …..Vaudrai mieux qu’il aille prendre une camomille…. et puis la vie continue…. Bonne journée.