Un botnet de milliers de caméras connectées  a été utilisé pour attaquer l’hébergeur Français OVH

Des pirates ont lancé une attaque DDos, par déni de service sur le très populaire site d’hébergement Français OVH. Ces deniers ont utilisé un botnet de près de 150 000 caméras connectées pour arriver à leur fins, ce qui montre que la sécurité des objets connectés n’est pas encore assurée. OVH est habitué à ce genre d’attaque mais aurait, selon diverses sources, été surpris de l’ampleur de cette attaque, qui s’est produite entre le 18 et le 23 septembre dernier.

ovh-650x431

Octave Klaba, créateur et directeur d’OVH indique que cette attaque DDos a été particulièrement virulente et avait un débit supérieur au térabit par seconde. Selon le CEO d’OVH, cette attaque a été perpétrée à l’aide d’un botnet constitué de 145 607 caméras connectées, un record historique selon certains experts en sécurité informatique. L’attaque dont a été victime la plateforme d’hébergement OVH montre la faible sécurité des objets connectés, dont les spécialistes parlent souvent. En juin dernier, la société Sucuri avait détecté un botnet composé de 25 000 caméras connectées, basées à Taïwan, en Indonésie ainsi qu’outre-Atlantique.

Rappelons que l’Internet des Objets (IoT) est en pleine expansion et le nombre d »attaques de grande ampleur est à redouter. Au regard de l’attaque DDos dont OVH vient d’être victime, les experts en sécurité redoutent les prochaines actions qui seront mises en place par des hackers. Ces derniers indiquent qu’il y a fort à parier que les attaques DDos seront de plus en plus virulentes et violentes à l’avenir. Octave Kmaba explique que chaque caméra de sécurité connectées responsables de cette attaque DDos peut envoyer entre 1 et 30 Mo par seconde de données vers le serveur visé, ce qui monte le nombre total de trafic généré à 1,5 térabit ce qui peut faire « sauter » les serveurs.

L’univers numérique est en pleine explosion grâce à l’Internet des Objets. Selon un rapport d’IDC, il apparaît que le volume de données au niveau mondial représentera 44 000 milliards de Go en 2020 soit dix fois plus qu’en 2013, au moment où ce marché des objets connectés a été créé. IDC indique qu’il y aura 212 milliards d’objets connectés dans l’univers numérique en 2020. L’internet des objets permettra d’exploiter 35% des données de l’univers numérique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here