Facebook veut concurrencer SnapChat avec Lifestage, une appli déidées aux jeunes adeptes de courtes vidéos

Facebook, le réseau social de Mark Zuckerberg voit de plus en plus de jeunes partir à la concurrence et notamment s’inscrire sur l’application de messagerie éphémère d’Evan Spiegel, SnapChat. Pour redonner envie aux jeunes de partager des vidéos au sein de son application, le réseau social va prochainement lancer l’application vidéo Lifestage. Réservée aux moins de 21 ans, elle aura pour objectif de séduire cette cible.

snapchat-facebook_640-640x320

Lifestage est une application vidéo qui va permettre aux jeunes de moins de 21 ans de s’exprimer sous la forme de courtes vidéos qui sont des selfies. Les extraits qui seront réalisés permettront de créer une vidéo de profil, à destination des autres jeunes inscrits. Ces derniers ont souvent besoin d’exprimer leur humeur et leurs état d’âme et postaient de nombreux avis sur Facebook mais étaient plus actifs sur SnapChat, l’application de vidéos éphémère. Pour garder ses utilisateurs, Facebook va donc miser sur la création de courtes vidéos.

Il ne sera pas nécessaire de devoir disposer d’un compte Facebook pour s’inscrire, mais il faudra indiquer un établissement scolaire pour que des amis apparaissent. Vingt contacts qui utilisent Lifestage seront alors affichés, pas une personne de plus, ce qui motivera les jeunes à inviter de nouvelles personnes, et permettra à Facebook de faire connaître son application. Avec cette nouvelle application, le réseau social cible les adolescents et les jeunes de moins de 21 ans. L’application est disponible sous iOS au sein d’iTunes, aux USA et peut être téléchargée gratuitement mais ne permettra d’accéder aux profils que si vous avez moins de 21 ans. Une application pour partager des vidéos avec ses copains à l’école ou avec d’autres personnes d’établissements scolaires voisins. Les personnes plus âgées qui tenteront de s’inscrire pourront être bloquées voire signalées par les membres de l’application vidéo. Une nouveauté pour gagner davantage de parts de marché, de séduire les plus jeunes et surtout venir, encore un peu plus concurrence l’application SnapChat, tant appréciée par le même public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here