Linux : clap de fin pour la société Mandriva qui ferme ses portes

Linux : clap de fin pour la société Mandriva qui ferme ses portes

La société française Mandriva a été créée en novembre 1998 et éditait des distributions Linux pour postes fixes. Elle vient d’être mise en liquidation judiciaire le 20 mai dernier.

Publié le 28 mai 2015 - 8:55 par François Giraud

Mandriva, ex-MandrakeSoft éditait des distributions Linux

La société française Mandriva, anciennement MandrakeSoft vient d’être mise en liquidation judiciaire le 20 mai dernier. Cette société éditait des distributions Linux pour postes de travail. cette entreprise avait été créée en 1998 par Gaël Duval, Frédéric Bastok et Jacques Le Marois et proposait l’une des premières distributions Linux pour postes de travail avec un accès simplifié pour les utilisateurs.

Mandriva a notamment été concurrencée par Ubuntu. La société était spécialisée dans l’édition de distributions Linux pour des postes fixes mais aussi des serveurs et proposait diverses solutions de gestion de parc. L’entreprise comptait près d’une vingtaine de salariés et avait annoncé un chiffre d’affaires de 553 000 euros pour l’année 2013 mais 488 500 euros de pertes. Le site de la société est actuellement hors ligne et societe.com indique que Mandriva est en liquidation judiciaire.

Mandriva_2009.1_KDE4.2_Bureau

Publicité

L’entreprise délaissait de plus en plus sa distribution Linux pour se positionner sur des suites logicielles pour les professionnels, mais divers forks indépendants ont été créés au fil du temps. Des solutions comme OpenMandriva ou encore Mageia se sont développées et reprenaient la suite proposée initialement par les créateurs du groupe. L’un de ses cofondateurs, Gaël Duval indique d’ailleurs sur son blog que la distribution Linux fondée par l’entreprise a été développée via divers forks.

Mandriva, qui a connu des difficultés financières dans le passé avait décidé de concentrer ses efforts sur Pulse 2, une solution de gestion de parcs informatiques pour les professionnels. En 2005, la société était devenue Mandriva puis s’était séparée de Gaël Duval un an plus tard. Elle a dévoilé son outil Pulse à ce moment. Gaël Duval indique sur son blog, que la société qu’il a fondé s’était détachée de la distribution Linux au cours des années.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *